Accueil » Blog » Orthographe et crédibilité

Orthographe et crédibilité

Une faute d’orthographe, c’est comme une tache sur le veston d’un vendeur de produits à lessiver.

Cela vous ôte un peu de crédibilité.

Un peu… ou beaucoup, lorsque la négligence se répète.

Une faute d’orthographe (et, bien sûr, je n’en suis pas vierge), ça vous rend moins rigoureux, moins précis, moins académique, et par la force des choses, moins crédible.

Jusqu’ici, je ne vous apprends rien.

Ce qui m’intéresse et justifie mon billet, c’est d’identifier le matériel scientifique qui parle de la question : en quoi précisément, et surtout combien, l’orthographe affecte celui qui parle derrière un site web – une personne physique (un consultant blogueur, par exemple) ou une personne morale (une entreprise, une institution).

Alors voici quelques sources…

Effects of Altering Grammar and Spelling on Perceived Author Credibility, Clemson University, Psychology.

Une petite étude qui démontre que la rigueur de la langue assoit la crédibilité.

Source : Community of Undergraduate Journals Online

Errors By Bloggers Kill Credibility & Traffic, Study Finds

Près de 2/3 des personnes interrogées déclarent être moins susceptibles de faire un lien vers un article qui contient des erreurs grammaticales ou orthographiques !

Source : ReadWriteWeb, Marshall Kirkpatrick

Believe It or Not: Factors Influencing Credibility on the Web (PDF)

Cet article académique présente l’intérêt d’être fort bien documenté.

Il dit notamment :

Even a single spelling mistake can give the impression of amateurism and lead the user to reject the site as not credible.

Si vous vous intéressez aux facteurs de crédibilité des sites web, au sens large, la meilleure source académique, à ma connaissance, reste la suivante : The Web Credibility Project (Université de Stanford).

Si vous connaissez d’autres études ou expériences relatives à l’impact de l’orthographe sur l’expérience des visiteurs d’un site web, cela m’intéresse… Faites-nous en profiter en commentaires.

J’aimerais particulièrement tomber sur des recherches dans les matières suivantes :

  • Impact de l’orthographe comparé entre papier et web (Est-on plus ou moins laxiste sur les nouveaux médias?)
  • Taux de respect comparé de l’orthographe entre presse papier et presse en ligne
  • L’évolution du respect de l’orthographe (On dit que l’orthographe se perd chez les jeunes… Mais est-ce prouvé scientifiquement?)

A lire aussi :

Commentaires des lecteurs

  • Commentaire by ya-graphic — 6 juin 2011

    Bonjour, cette étude illustre bien mon article que j’avais publié le 11/12/2009. Nous nous rejoignons. Je pense toutefois qu’il n’est pas nécessaire de le prouver.

    Le lien: http://www.ya-graphic.com/2009/1...

  • Commentaire by Eve — 7 juin 2011

    Bonjour Jean-Marc, merci de partager cette étude. Je n’en ai pas d’autres à te proposer, pour l’instant. Mais je veille…

    @ya-graphic : je pense au contraire qu’il est important de prouver l’impact d’un contenu de mauvaise qualité sur la crédibilité de son site Internet. D’après mon expérience, c’est loin d’être évident pour tout le monde.

    Je vois beaucoup de fautes sur Internet, même sur des sites de "référence" comme le Journal du Net. Et cela me choque à chaque fois… (L’accord du participe passé en particulier.) Le métier de secrétaire de rédaction, si précieux en presse papier pour sortir un texte irréprochable s’est perdu sur le web, sans doute par faute de moyens. Dommage.

    Ce genre d’étude peut convaincre le responsable d’un site d’info de consacrer une ressource à la relecture et améliorer la qualité éditoriale web.

  • Commentaire by David — 13 juin 2011

    Bonjour Jean-Marc,

    Zappos croit dans l’importance de l’orthographie et a sorti son argent pour le prouver. Il fait editer des milliers de commentaires de client et a payé 10c chaque correction.

    http://www.typeclear.com/notes/2...

  • Commentaire by Yannick — 6 août 2011

    Merci d’avoir relayé les résultats de cette recherche. Cela démontre bien l’absurdité des pratiques paresseuses de certains spécialistes SEO, qui se contentent de faire une faute de frappe pour éviter qu’un mot-clé ne devienne trop dense pour favoriser un bon référencement.

  • Commentaire by isa — 24 août 2011

    L’audience du site y fait aussi beaucoup, sur un site de musique classique , je ne voyais pratiquement aucune faute , tant sur le contenu que sur les requêtes ou sur les commentaires ou les demandes des internautes.

    Sur ce site, il est évident qu’il était préférable de payer un correcteur pour conserver un orthographe irréprochable …

    Sur d’autres, c’est de ne pas faire de fautes qui est bizarre :) et à force de lire des contenus pleins de fautes d’orthographe ou de grammaire, cela devient de plus en plus dur d’écrire correctement…
    Un mimétisme de la faute en quelque sorte!

  • Commentaire by Pia Lund Sørensen — 13 septembre 2011

    Raison de plus pour soigner ses orthogaffes…
    http://www.bbc.co.uk/news/techno...
    PS C quoi ce jeux des captcha???

  • Commentaire by etienne — 21 septembre 2011

    Excellent article. Merci

  • Commentaire by detective privé — 2 décembre 2011

    Il est évident que quand on voit le niveau moyen d’orthographe sur la toile de nos jours, il y a de quoi désespérer… Triste époque !

  • Commentaire by Stéphanie — 2 avril 2013

    Cet article donne le ton quant aux préjudices que peut causer la mauvaise maîtrise de l’orthographe et de la grammaire du côté professionnel.
    Cela rejoint également mon billet posté ici http://atoutperfform.blogspot.fr/2013/03/un-blog-aux-petits-soins.html qui marque l’importance d’une communication écrite sans fautes pour un business réussi…

Et votre avis ?