Accueil » Publications » Bien rédiger pour le Web
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Bien rédiger pour le Web


Livre Bien rédiger pour le Web - Améliorer sa stratégie de contenu pour le SEO - 4e édition - Isabelle Canivet - 2017

 

Le livre Bien rédiger pour le Web explique en 730 pages illustrées comment bien concevoir son contenu pour l’utilisateur et mieux le positionner sur les moteurs. Architecture d’information, web analytics, rédaction web, stratégie de contenu et SEO sont abordés tant pour l’ordinateur que pour le mobile. La 4e édition est disponible. Où, quoi, pourquoi, de quoi… découvrez les dessous du livre 😉

 

 

Dans ce livre, l’auteur, Isabelle Canivet, propose une méthodologie de stratégie de contenu à adopter pour un contenu bien conçu pour l’utilisateur et qui améliore le SEO du site sur Google. Une approche orientée utilisateur (UX) où contenu et référencement (SEO) sont au service du lecteur.

La 4e édition

La 4e édition du livre est disponible depuis le 18 mai 2017 !

Pourquoi le lire ? Olivier répond avec humour, sans même toucher de commission, c’est beau 😀

« Comment passer à côté du livre d’Isabelle qui s’est avéré, au fil des ans et des éditions, un incontournable du domaine de la rédaction web ? Écrire sur la Toile sans avoir lu cet ouvrage confine à la faute professionnelle ! »
Olivier Andrieu – Expert en référencement – Abondance

Quoi de neuf dans cette 4e édition

Le Web évolue, la SERP change, le public est de plus en plus averti. Il est évident que toutes les pages et références ont été mises à jour !

Mais cette nouvelle édition s’enrichit : plus de 500 nouveaux visuels issus de l’expérience sur le terrain, un chapitre dédié à l’audit SEO, de nouveaux formats de contenu, de merveilleux outils issus de l’intelligence collective, des coups d’humeur, notamment en matière de vol de droits d’auteur, etc. Le livre se construit sur un message central : celui de l’importance de pulvériser les silos métier et d’inscrire le projet web dans un processus global auquel participent tous les acteurs métier.

La préface est signée par Virgile Juhan, journaliste au Journal du Net.

Après lecture de cette 4e édition, vous devriez pouvoir

  • Concevoir une architecture de contenu adaptée à votre cible et à l’appareil utilisé, que ce soit l’ordinateur ou le mobile
  • Sonder vos Web Analytics pour définir la stratégie éditoriale qui renforcera votre référencement
  • Comprendre le comportement de la cible pour trouver et utiliser les mots clés correspondants à son besoin (user intent)
  • Adapter les meilleures techniques journalistiques à la lecture en ligne pour présenter des contenus puissants et percutants
  • Orchestrer votre production de contenu, de l’audit à la charte éditoriale, pour gagner en efficacité
  • Acquérir les bases du référencement naturel afin d’œuvrer avec bon sens et d’éviter les sanctions des moteurs
  • Identifier les problèmes de référencement en menant un audit sans être référenceur ou développeur
  • Gérer les liens de sorte à soutenir le référencement tout en évitant les pénalités générées par leur mauvaise utilisation
  • Exploiter les zones textuelles chaudes pour le référencement : title, titres, meta description, URL, images, etc.
  • Optimiser tous types de contenus pour le référencement : Google Actualités, vidéos, newsletters, dossiers de fond, etc., pour une présence en tête de Google, et plus encore, en position zéro, si affinités

Comment le lire ? Du début à la fin ou en fonction des besoins, le découpage s’y prête ! Michèle témoigne 🙂

« Comment faire de mon contenu le révélateur de mon expertise et la pierre angulaire de mon positionnement SEO ? Le livre d’Isabelle Canivet répond à cet enjeu de façon très pratique. Il m’aide à me poser les bonnes questions, depuis la recherche des mots-clés jusqu’à la planification de production des contenus. À lire et à partager ! »
Michèle Graveline – Digital Marketing Project Manager – SAINT-GOBAIN Isover

Quelle matière est abordée ?

Ce livre aborde le contenu dans l’optique d’un référencement naturel. Son leitmotiv : bon pour les lecteurs, bon pour les moteurs !

  1. Les premiers chapitres sont une introduction à la rédaction web : en quoi consiste-t-elle, quelles sont les spécificités du média ? Ses enjeux sont multiples : satisfaire le lecteur, le fidéliser, inciter au clic et être référencé sur les moteurs (chapitre 1).
  2. Dans cette quête du mot et de la page idéale, le rédacteur doit adopter une démarche centrée utilisateur, en apprenant d’abord à connaître son internaute et en acquérant des notions de communication afin de parler son langage (chapitre 2).
  3. C’est ainsi qu’il pourra pérenniser l’architecture de l’information pour offrir un site bien ordonné, en mettant en oeuvre des notions d’ergonomie et d’accessibilité pour faciliter l’accès aux contenus (chapitre 3).
  4. Un chapitre entier est ensuite consacré à l’analyse des statistiques du site, la mise en place d’indicateurs pertinents et les conclusions à en tirer, afin de mesurer le retour sur investissement de votre site et entreprendre les actions nécessaires pour l’améliorer (chapitre 4).
  5. Les chapitres suivants expliquent comment définir ses mots-clés (chapitre 5), produire un bon contenu pour les utilisateurs…
  6. Mais également pour optimiser son référencement (chapitre 6).
  7. À ces fins, il est essentiel pour le rédacteur de comprendre le comportement de lecture en ligne, notamment grâce aux études d’eyetracking (chapitre 7).
  8. Nous présentons alors les règles de base pour rédiger son contenu (angle d’attaque, message essentiel, structure de la page, plan de l’article, etc.) (chapitre 8).
  9. L’établissement d’une véritable stratégie de contenu, qui inclut toutes les étapes nécessaires pour faire vivre un contenu de qualité, assurera l’alignement de l’éditorial sur les objectifs de l’organisation (chapitre 9).
  10. La lisibilité du texte est à soigner tout particulièrement, que ce soit au moyen des choix typographiques, de la mise en page ou de la hiérarchisation des contenus (chapitre 10).
  11. S’il s’agit d’oeuvrer dans le sens d’un meilleur référencement, il est indispensable d’en connaître les mécanismes et, en particulier, les critères qui influencent le positionnement des contenus sur les moteurs (chapitre 11).
  12. L’audit de référencement (chapitre 12) vous éclairera sur certains freins qui pourraient bien empêcher votre contenu de se positionner sur la SERP.
  13. Vous découvrirez l’importance des liens internes et externes, qui vous éviteront de vous faire pénaliser par les moteurs (chapitre 13).
  14. Vous apprendrez à optimiser chaque type de contenu dans le détail , qu’il s’agisse des zones chaudes du site ou des pages (titre, chapô, accroche, balise title, URL, images, meta description…) (chapitre 14).
  15. Vous apprendrez à optimiser tous les types de contenus particuliers internes ou périphériques au site afin de les positionner en tête de résultats, voire en position zéro – Google Actualités, microblogs, vidéos, documents PDF, newsletters, messages d’erreurs… (chapitre 15).

Voir la table des matières et l’avant-propos de la 4e édition.

Le sens des nuits trop courtes 😉

Ce qu’est cet ouvrage pour moi, avant tout, et pour ceux qui veulent lire entre les lignes ?
Monsieur Gergely, humaniste, professeur à l’Université libre de Bruxelles où il a enseigné les techniques de la communication écrite dans la section journalisme pendant 40 ans, résume le sens de ma démarche. Merci à lui.

« Newton observait : « Les hommes construisent toujours trop de murs, jamais assez de ponts. » Parole de vérité, car si les murs isolent, les ponts relient. Sauf quand les murs protègent et que les ponts exposent. Comme les écrits. Le Bien rédiger pour le Web d’Isabelle brille, à n’en pas douter, dans la première catégorie, celle qui, par la bonne communication, conduit à la vraie communion. » Thomas Gergely – Université libre de Bruxelles

À tous, une lecture enrichissante !

Commandez le livre