Accueil » Blog » Votre CMS vous rend-t-il vraiment autonome ?

Votre CMS vous rend-t-il vraiment autonome ?

Il y a six mois, j’ai contribué à la conception et à l’écriture du site web d’une institution bruxelloise dont je tairai le nom.

J’ai été amené à opérer dans un contexte technologique que je n’avais pas choisi.

Pour rendre le client autonome, un CMS “maison” (traduisez : usine à gaz personnalisée) avait été conçu.

Dans un premier temps, nous avions choisi de former le management ainsi que les responsables du centre de documentation, personnes le plus naturellement amenées à communiquer vers l’extérieur.

De quelle pédagogie (traduisez : hypocrisie) n’ai-je pas dû faire preuve pour leur faire comprendre que :

  1. Les temps de réaction du système sont très lents.
  2. La fonction “preview” est quasi inaccessible.
  3. Il est impossible d’effectuer une recherche par mot clé au sein de cet “outil de gestion de contenu”.
  4. Les bugs d’affichage sont aussi fréquents qu’irrationnels.
  5. Le code source est pollué.
  6. La fonction “undo” ne marche pas.
  7. Le copier-coller exige un détour par un traitement de texte externe.
  8. L’environnement est aussi convivial qu’une usine soviétique en reconversion.

Face à ce monstre, les contributeurs de contenu se sont crispés… et le site n’a pas bougé d’un iota depuis six mois.

Les informaticiens à la rescousse

Et voilà qu’hier, on me rappelle pour redonner la même formation… non plus aux responsables de la communication, mais aux informaticiens, cette fois, qui joueront les intermédiaires.

Un comble lorsqu’on sait qu’une des raisons d’être d’un CMS, c’est de permettre d’actualiser les contenus d’un site web sans connaissance technique poussée.

Et vous ? Votre CMS vous rend-t-il vraiment autonome ?

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Matthieu — 20 October 2006

    J’ai vraiment ri jaune à la lecture de ce post… Merci pour ce moment d’humour cynique et de détente qui me permet d’envisager avec davantage de distance le mécontentement de certains clients par rapport à leur CMS.

    Et pourtant, toujours bien informé des dernières évolutions technologiques dans le domaine, je leur conseille tel ou tel outil, open source ou pas, en fonction de leur projet.

    Mais aucun outil type portail ou site web ne semble faire durablement le bonheur des clients au final, notamment pour les raisons finalement assez génériques que tu as évoqué dans ton post.

    Je connais des éditeurs de logiciel qui feraient bien de faire appel davantage à des consultants, en amont et en aval de la mise en place des CMS.

    Cependant, certains outils qui permettent de blogger, accessibles au grand public commencent à devenir sérieusement pratiques.Ce qui me donne un peu d’espoir pour l’avenir…

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.