Accueil » Blog » Ergonomie électorale

Ergonomie électorale

J’aime la démocratie. C’est avec un réel bonheur que, ma petite convocation électorale à la main, je me suis rendu au bureau de vote, ce matin. Certes, le résultat de ces élections communales (belges) ne va sans doute pas révolutionner notre quotidien. Certes, les différents partis en présence ont pas mal de points communs dans leur programme. Mais je trouve tout de même très rassurant de voir que deux personnes dans ma rue se présentent, un ami d’enfance,… En un mot, de sentir la réalité d’une démocratie de proximité.

Bref. Préalablement, je n’ai pas manqué d’aller faire mon shopping de candidats en ligne. Et j’ai flashé pour l’efficacité du site web du MR (Mouvement Réformateur – le parti libéral). Même si mon coeur et mon vote penchent ailleurs, j’ai apprécié leur communication internet et tenais à vous la présenter.

Tout d’abord, le MR n’a pas hésité, pendant la période pré-électorale, à rediriger ses visiteurs directement vers son site dédié aux élections communales et provinciales 2006. L’habituelle page d’accueil restant accessible, mais reléguée au second plan.

Dans un contexte où l’événement prend une telle importance dans la vie du parti, cette stratégie me paraît tout à fait défendable. Une manière d’inscrire le site web dans la temporalité.

Deuxième bonne idée : la présentation des candidats. L’idée était tout de simple, mais tellement efficace. Pour présenter ses candidats, le MR utilise une réplique de la liste électorale, telle que les citoyens la retrouveront dans le bureau de vote, mais enrichie des photos des candidats ainsi que d’un accès à leur fiche personnelle.

gauche

La force de cette présentation réside dans :

  1. Une analogie avec le monde réel (un des fondamentaux de l’ergonomie)
  2. Un effet didactique et incitatif (en cas d’hésitation, le moment venu, on se souviendra volontiers des gestes effectués sur le site web)
  3. Une personnalisation des candidats

En votant virtuellement pour un candidat, vous accédez à sa fiche personnelle, qui contient :

  • un bref curriculum vitae
  • les priorités du candidat (même si le parti propose aussi un programme global)
  • des coordonnées (éventuellement un site web personnel)

gauche

Cette présentation guide le choix de l’électeur. Ce dernier est mieux outillé pour effectuer un vote de préférence, sur base d’informations plus précises que ces vagues slogans affichés dans nos rues.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by jmh — 11 October 2006

    Pas aussi megalo que “Di Rupo” qui s’octroie la toute première rubrique du menu de son parti (http://www.ps.be). Mais tout de même. Quelle abnégation !

  • Comment by Somebaudy — 11 October 2006

    sur http://www.mr.be le deuxième item du menu juste après “le mouvement” c’est “didier reynders”. Quelle modestie, ce didier…

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.