Accueil » Blog » Mon logiciel orthographique : inefficace contre les poux

Mon logiciel orthographique : inefficace contre les poux

Crédibilité oblige, une vérification orthographique automatique de vos textes (via la fonction “orthographe” de MS Word, par exemple) constitue une précaution minimale… malheureusement pas toujours suffisante.

Dans un rapport que je rédigeais en grande hâte hier soir, ma frappe précipitée a laissé filer un “r” à la préposition “pour”.

Le pou, ayant une existence par ailleurs, a évidemment échappé à mon logiciel orthographique.

Une seconde relecture, humaine cette fois, m’a permis de venir à bout de la bête 😉

Commentaires des lecteurs

  • Comment by MiKE — 7 March 2007

    A quand un débuggeur orthographique qui saura, comme certains logiciel de traduction automatique, prendre en compte aussi bien l’occurence d’un mot dans sa base mais aussi son sens dans une phrase.

  • Comment by mathelot — 7 March 2007

    Personnellement j’utilise “Antidote” de Druide, le remède à tous vos… mots ! Antidote réunit un correcteur, dix grands dictionnaires et dix guides linguistiques qui s’ajoutent directement à vos logiciels de rédaction. http://www.druide.com/antidote.html

  • Comment by mdo — 9 March 2007

    Je me permets d’intervenir sur un sujet qui me tient particulièrement à coeur : la correction de texte. Non seulement les correcteurs orthographiques dont vous parlez, y compris Antidote, ne corrige pas toutes les fautes, pire encore il en ajoute… Rien de vaut et ne remplacera la correction humaine. La correction est un métier à part entière. Trop souvent les concepteurs de sites web corrigent eux-mêmes ou confient ce travail à leur assistante préférée ou à la voisine. Erreur, grosse erreur car pour RELIRE et CORRIGER il ne suffit pas d’être excellent en orthographe et grammaire. Il faut un ŒIL EXERCÉ, habitué aux pièges tendus par notre langue. De plus, en matière écrite certaines règles, dites de TYPOGRAPHIE, doivent être respectées afin de faciliter la lecture de tout document écrit ! Le correcteur professionnel intervient à plusieurs niveaux de lecture, traque la coquille et son sens critique l’amène fréquemment à prodiguer observations ou conseils. Un site web c’est comme un livre. Une erreur ça passe, à la 2e ça devient douteux, à la 3e l’internaute décroche. Quel dommage que trop souvent le travail de création soit gâché par la présence de nombreuses fautes. Je suis correctrice-réviseuse professionnelle et je garantis qu’il est totalement impossible de corriger soi même un texte que l’on vient d’écrire. Je ne vais pas faire un cours là-tout-de-suite-maintenant, mais si certains sont intéressés je peux expliquer le pourquoi du comment. En espérant ne pas en avoir laisser passer 😉 Voili, voilou.

  • Comment by moi-même — 30 May 2007

    Bonjour mdo, actuellement je m’intéresse beaucoup à la correction que j’ai envie d’exercer parallèlement à mon activité principale et j’apprécie beaucoup ton laïus sur le sujet mais beacoup moins l’énorme boulettte : “Non seulement les correcteurs orthographiques dont vous parlez, y compris Antidote, ne corrige pas toutes les fautes, pire encore il en ajoute” où le pluriel aurait été bien plus approprié. Sur ce je te souhaite de ne plus laisser de fautes

  • Comment by Tesson — 27 April 2008

    Encore des fautes trouvées : “soi-même” et pas “soi même”; “ne pas en avoir laissé passé” et pas ” ne pas en avoir laisser passer” 😀

  • Comment by Roberts324 — 29 September 2009

    @mdo:

    Eh bien si, tu en as laissé passer une; il faut écrire "En espérant ne pas en avoir laissé passer."

    Pour le reste, tu as parfaitement raison, et mon expérience de traducteur vers le français (stores.lulu.com/robert_so… confirme…

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.