Accueil » Blog » Informaticien, moi ?!?

Informaticien, moi ?!?

Sur le blog Adverbe : un croustillant échange entre Juan Asensio et Xavier de Mazenod. Très révélateur des divergences de vue pouvant exister entre un journaliste enfermé dans une culture papier et un communicateur sensible aux exigences de lisibilité du média.

Ce manque de souci dont font preuve certains à l’égard des spécificités du média qu’ils utilisent me laisse penser qu’un vieil article que j’ai écrit en mars 2001 garde un parfum d’actualité (Un journaliste doit-il connaître le HTML ?).

Moi aussi, il m’arrive souvent de me faire qualifier d’informaticien par des amis à qui j’explique que je travaille dans le secteur Internet. Comme si écrire dans la presse imprimée faisait de nous un imprimeur ou un papetier.

Cependant, je reste convaincu que le rédacteur qui parvient à maîtriser la physique du média gagnera en efficacité. Le fond et la forme restent intimement liés.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Baptiste — 14 March 2007

    Ouais mais bon un informaticien ne fait pas que du HTML, même si il travaille sur un site web.

  • Comment by fxbodin — 14 March 2007

    Bonjour Jean-Marc. Après 15 années dans les NTIC, j’ai l’impression que certains questions, telle celle-ci, sont insolubles. Avec la maturité des utilisateurs/clients petit à petit, une image mentale cohérente se dessine ; on finit par savoir qui fait quoi, quelles sont les compétences, les métiers… et puis, que sorte une “nouvelle technologie” que – patratras ! tout est à recommencer… face à l’incertitude, les vieux schémas se remettent en place et il faut réexpliquer, se repositionner… Tu soulignes la vision du journaliste et des “amis” (autant dire de tout-un-chacun), mais il y a l’autre regard, celui des informaticiens – nos frères 😉 – pour qui nos métiers : AMOA, consultant, concepteur, scénaristes, rédacteurs etc. sont à la limite bons pour permettre à un un stagiaire Ingénieur de se faire la main avant de devenir chef de projet. Et là, il y a encore du chemin à parcourir !

  • Comment by jmh — 14 March 2007

    @ Baptiste : Absolument.

    @ fxbodin: C’est vrai que, chaque fois qu’une innovation technologique voit le jour, le débat des métiers ressurgit et la prise de recul redevient nécessaire. Quelque part, c’est ce qui me passionne dans le Web : cette alchimie des métiers capable de générer le plomb ou l’or.

  • Comment by Matthieu — 15 March 2007

    Le croustillant échange dont tu parles me désole. Comment peut-on être aujourd’hui un Juan sur internet? Tout simplement en n’ayant pas pour motivation d’être dans l’échange. Je crois que c’est encore plus que de l’enfermement dans une culture papier. C’est le syndrome de la parole verticale qui jette sa vérité sans qu’il y ait d’interaction possible une fois ce jet effectué. Et qu’importe le feedback pourvu qu’on ait l’ivresse!

  • Comment by defred — 16 March 2007

    je pense que nous avons là un parfait exemple de résistance aux changements.

    Une sorte de lutte desespérée pour ne pas “disparaître” lorsque l’on a peur de ne pas y arriver. Ceux qui sont atteints de ces syndrômes se débattent en tentant de décrédibiliser la technologie pour s’en sortir.

    Pathétique.

    (et à moi, ça m’arrivera quand ?)

  • Comment by Stalker — 27 March 2007

    Bonjour. Etrange tout de même : que mes phrases soient longues (mon site) ou courtes (mes commentaires chez l’ami Mazenod), rien à faire, vous semblez ne pas les comprendre. Je répète donc : je dépends d’une plateforme qui ne me permet d’opter que pour une mise en page relativement sommaire. J’ai déclaré être tout prêt à profiter de vos conseils en HTML (l’un des commentateurs a parlé de texte indenté je crois, etc.) alors même que je ne suis qu’un simple utilisateur, sans compétences particulières dans le domaine du Net. Je vous rappelle, je me répète encore, que mon blog se veut littéraire et qu’il ne peut donc complètement être soumis aux utiles règles énoncées plus haut (à la lettre comme à l’esprit d’ailleurs). Enfin, je n’ai rien d’un journaliste : en passant sur mon blog plus de deux secondes, je crois que n’importe quel lecteur peut s’en rendre compte, non ? Enfermé dans une culture papier ? NON : j’utilise les deux puisque ce blog est déjà vieux, connu (voire reconnu) et que je publie des livres alors, les gars, avant tout de même de vous exciter, renseignez-vous. Même un journaliste sait faire cela du reste…

  • Comment by holiday cottages — 14 September 2007

    Tout simplement en n’ayant pas pour motivation d’être dans l’échange. Je crois que c’est encore plus que de l’enfermement dans une culture papier.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.