Accueil » Blog » Le B.A.-BA de la communication

Le B.A.-BA de la communication

Que vous soyez porte-parole d’une grande entreprise ou simple particulier intéressé d’en savoir un peu plus sur les mécanismes de la communication, voici un bouquin qui peut vous intéresser.

D’entrée de jeu, le style de Pierre Guilbert est un petit régal. Le lecteur, sans arrêt pris à parti, a l’impression de suivre une conférence ou une formation. L’humour, le style interactif, les clins d’oeil et les anecdotes croustillantes parsèment l’ouvrage, qui n’en perd pas pour autant sa cohérence.

Le génie de Pierre Guilbert, c’est de repasser en revue les canevas théoriques les plus classiques (émetteur-récepteur-message-canal-feedback-bruit) à la lumière d’exemples concrets, actuels et souvent très parlants.

Il est question de communication au sens large : des panneaux d’indication routières aux cartes de visites, en passant par les consignes d’un coach dans les vestiaires de football.

Son leitmotiv : L’important n’est pas ce qui est dit, mais ce qui est compris.

Ca me change du dernier bouquin que j’ai parcouru : un professeur d’université y consacrait 600 pages à expliquer la mise en place d’un plan de communication à travers une table des matières tellement académique que je doute qu’on puisse en dégager quoi que ce soit de percutant.

Ici, nous sommes loin des plans de communication sur papier. C’est l’humain qui est au centre du débat. Le ressenti, le bon sens, l’empathie.

A lire donc :

Le B.A.-BA de la communication. De Gutenberg à l’Homo Connectus, Pierre Guilbert, Edipro, 2007.

Prix : 28 EUR (T.V.A. et frais d’envoi inclus)
Nombre de pages : 288
ISBN : 978-2-930287-78-2
E-mail de l’auteur : pierre.guilbert@)patios.be

P.S. Pierre Guilbert est aussi un ami et partenaire de travail. Mes éloges n’en sont pas moins honnêtes.
Ceci dit, Pierre, je ne suis pas d’accord avec tout : comme ton interprétation de la “charte graphique”, comme n’ayant aucun intérêt pour le récepteur… là où j’y vois un intérêt de repère d’identité. On en rediscute à l’occasion ?

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Eddy Teur — 26 April 2007

    Pierre est aussi un ami… Je partage la vision du sieur Hardy au sujet de la charte graphique mais bon, je l’ai quand même publié et lu avec plaisir et apprentissages.

  • Comment by jmh — 27 April 2007

    Par contre, là où je rejoins totalement Pierre, c’est par rapport au surinvestissement dans la charte graphique. Une campagne de relooking peut coûter excessivement cher à une entreprise. Le même investissement dans un contenu de qualité orienté récepteur peut s’avérer bien plus rentable. Les règles imposées par la charte graphique limitent parfois exagérément les possibilités éditoriales.

  • Comment by Matthieu — 5 May 2007

    Charte graphique ET charte éditoriale à concevoir ensemble. N’est-ce pas là le B.A.-BA? 🙂

  • Comment by euvrard MOUANDA — 4 June 2013

    différence entre stratégie de com et un plan de com?

  • Comment by Jean-Marc Hardy — 4 June 2013

    @ Euvrard :

    S’il faut y mettre une nuance, je dirais que le “plan de com” est la mise à l’agenda de la stratégie. Le “plan de com” s’inscrit dans le temps. Il implique une planification opérationnelle. La stratégie, quant à elle, définit les cibles et les objectifs indépendamment de leur mise en oeuvre. Mais bon, c’est vraiment pour jouer avec les nuances.

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.