Accueil » Blog » Faut-il jeter la splash page ?

Faut-il jeter la splash page ?

Après le débat Faut-il jeter l’ancre ?, voici un nouveau débat de spécialistes : Faut-il jeter la splash page ? Vous savez, cette page qui sert d’aiguillage linguistique ou technique à l’entrée de certains sites web. Sorte de page de garde, page d’accueil avant la page d’accueil. Et tout le débat est là, lancé par Muriel Vandermeulen.

Résumé de la problématique : A l’origine, la splash page se limite à une page d’aiguillage et, du point de vue de l’ergonomie, devrait donc rester extrêmement simple, limitée à proposer un choix basique de navigation à l’internaute. Malheureusement, la splash page ainsi conçue apparaît fort peu performante en termes de référencement. D’où le réflexe que certains ont de la charger presque artificiellement en mots clés et liens de toute sorte. Mais la splash page en vient vite alors à trop ressembler à la page d’accueil proprement dite. Confusion des genres et des fonctions.

Un beau débat, en somme, entre ergonomie et référencement. La solution se trouvant généralement au cas par cas. Un site fédéral belge n’aura pas la même approche qu’un site commercial multinational.

Tant que le débat est chaud, donnez-nous donc votre point de vue sur la question !

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Denis — 30 August 2007

    Salut,

    Pour moi la spalsh page aurait une raison d’être lors de la première visite, elle ne devrait pas apparaitre les fois suivantes(comme immoweb), ce qui est loin d’être une généralité.

    Mais techniquement il est tout à fait possible de s’en passer puisque récupérer la langue dans laquelle est configuré le browser est tout à fait possible.

    Donc pour moi elle n’a pas de raison d’être, il est cependant indispensable de permettre à l’utilisateur de changer facilement de langue dès qu’il le souhaite.

    Merci pour ton blog qui est très intéressant!!

  • Comment by damien — 30 August 2007

    sans compter que certains sites (des medias belges notamment) s’en servent pour y plomber de la pub et forcer leurs visiteurs à toujours passer par elle à chaque nouvelle visite . C’est un non sens mais c’est semble-t-il le seul moyen qu’ils ont trouvé pour faire un peu de fric (merci Beweb 🙂

  • Comment by Gaetano — 30 August 2007

    Je remarque aussi que c’est une spécificité locale liée à la configuration linguistique de la Belgique. La splash page est de l’ordre du politiquement correct: il faut laisser l’utilisateur choisir sa langue.

    Ceci dit, je suis moi-même agacé d’être confronté par défaut à des pages en néerlandais alors que la version française existe…

  • Comment by katsoura — 31 August 2007

    Rhaa, cette fameuse page :-). Déjà, j’aimerais dire qu’elle ne se résume pas au choix linguistique. À l’origine, c’est l’effervescence pour les animations en flash. L’animation personne ne connaissait et ça faisait bien de montrer de quoi était capable le graphiste, sa maîtrise de la technique, et puis ça montre que le site est à la pointe. Plus tard, l’arrivée du “skip intro”, la redirection automatique en fin d’animation sont apparus.

    Dans la foulée, certains ont imaginé une création graphique comme le préambule au site. Il faut que ça pète, que ça en jette, que ça splash. Utile ou non, tout dépend de la cible. Pour les graphistes freelance ça servait a donner un avant goût à leur talent, les communautés de joueurs en ligne ça mettait en valeur le site communautaire… Par contre ça déservait souvent les sociétés comerciales dont le patron était émerveillé par le potentiel de l’animation. Même si ça ne servait à rien, ça faisait bien d’avoir une telle page d’entrée.

    Les sites multi-lingues se sont servis de cette page d’entrée pour permettre au visiteur de choisir. Je me souviens d’un projet où j’avais proposé l’idée d’afficher le site dans la langue des utilisateurs majoritaires et de permettre à tout moment de changer avec une mémorisation du navigateur. Mais évidemment, les minaurités ce sont senties (encore) laisées et ils ont préféré revenir au choix initial. Surtout qu’il y avait des problèmes sur les traductions de noms de domaine… bref!

    Petit anecdote, le site de l’union européenne est sans doute la page avec le plus grand choix de langues: http://europa.eu/ Si tu fais une recherche via Google.be il te dirige dirèctement sur la page en français.

    Comme l’a dit Damien, il y a aussi la page de pub (lesoir.be) ou de promotion (allocine.fr).

    Dans l’ensemble, les responsables ont cessés de s’enflammer pour la technologie et ce genre de filtre n’a plus la même utilité et le nom d’éclaboussure (splash) n’a plus le sens initial.

    ps: amusant le nom de l’image captcha: “158-faut-il-jeter-la-splash-page.jpg”

  • Comment by Monique — 5 September 2007

    Bonjour,

    Je suis totalement contre ce type de pages. Katsoura a fort bien résumé l’évolution de la situation. Aujourd’hui, l’utilisation de telles pages pour gérer le choix des langues est devenu un très mauvais choix, irritant pour l’internaute, néfaste pour le référencement… (un autre exemple de bonne gestion des langues, Mozilla-Europe).

    La page de pub, je la tolère, c’est le prix à payer pour une certaine gratuité.

    Et l’animation d’introduction… quand je vois le compteur de chargement sans bouton pour sauter cette intro, je quitte aussitôt. La plupart du temps, après avoir regardé une intro, on ne sait toujours pas de quoi il est question dans le site.

    Amicalement, Monique

  • Comment by Electik — 19 August 2008

    Je relance car je trouve ce post intéressant et toujours d’actualité !

    Concernant le référencement, je suis pas certain que la splash page ait une réelle incidence puisque les visiteurs qui viennent d’un moteur de recherche arrivent souvent directement sur la page référencée et non sur la page index. Ou alors sur la home page, qui n’est donc pas la page index…

  • Comment by Pierre — 21 August 2008

    Electik,
    ce n’est pas parce que tu n’arrive pas sur la page de choix de langue qu’elle ne joue pas un rôle important au niveau du reférencement
    En effet, Google attribue des points à un site et il fonctionne de façon décroissante: home page = X, toutes les pages accessibles depuis la home page X-1, etc etc
    Donc plus haut dans l’arbo tu fais des liens vers des pages ciblées, plus Google leur donnera du poids 😉

    je vois qu’on utilise dans le post un print screen d’Immoweb, je trouve que c’est moyennement réussi en comparaison avec la nouvelle page de choix de langue de http://www.vlan.be

  • Pingback by Splash screen, pour ou contre ? | ¶ Pied-de-mouche — 3 August 2012

    […] rebondis sur un billet de Jean-Marc: « Faut-il jeter la splash page ? ». Longtemps dénigrée par les ergonomes, les splash screen trouvent un nouvel intérêt […]

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.