Accueil » Blog » Lisibilité et crédibilité typographiques

Lisibilité et crédibilité typographiques

L’excellente newsletter Usability News, publiée par le laboratoire de recherche en utilisabilité de l’université du Wichita, nous démontre l’impact des choix typographiques sur la lisibilité et sur la crédibilité d’un site web.

Impact sur la crédibilité

Ci-dessous, pour présenter un même contenu, différentes polices de caractères ont été utilisées. De haut en bas : le Calibri (évolution de l‘Arial), le Courrier et le Curlz. Je ne reprends ici qu’un échantillon… Allez voir l’article original, l’effet est encore plus évident.

Aux yeux des personnes interrogées, l’utilisation du Calibri augmente l’impression de professionnalisme, la confiance et la crédibilité, tandis qu’à l’opposé, le Curlz sonne comme une plaisanterie.

Plus de détails en Anglais : The Effect of Website Typeface Appropriateness on the Perception of a Company’s Ethos.

Notez que le mélange typographique (un peu de tout, comme dans la salade niçoise) est à éviter bien souvent. Question de cohérence et de crédibilité.

Impact sur la lisibilité

Nous savons depuis longtemps que certaines polices de caractères sont plus lisibles que d’autres. Ainsi, l’Arial et le Verdana semblent atteindre de bons résultats.

Mais le laboratoire du Wichita s’est interrogé de manière plus précise sur l’impact de certains caractères. Ainsi, la lettre “e” apparaît parfaitement lisible en Verdana, mais elle l’est beaucoup moins en Garamond, par exemple.

L’étude se base sur des paramètres très détaillés pour étudier la lisibilité des caractères. Avec certaines mesures propres à certaines lettres de l’alphabet, comme la barre qui coupe le “e” plus ou moins en son milieu. De la micro ergonomie, oserais-je dire.

La lettre “o” pose également problème avec certaines polices, qui facilitent la confusion avec le chiffre “0”.

Plus de détails en Anglais : Examining Legibility of the Letter “e” and Number “0” Using Classification Tree Analysis.

Notez que notre ami Jakob Nielsen avait déjà déclaré the Letter “C” Unusable dans une interview datant de 2003.

Mais ci dit, s rait quand m m on d d voir rir sans les “c” et les “e”, non ?

Optimisez vos interfaces web pour plus de conversion !

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Tong — 6 September 2007

    a am lior rai pas b au oup l’usabilit , ‘est rtain.

  • Comment by Gilles Chagnon — 7 September 2007

    Je pense que ce genre d’études est aussi lié à la langue utilisée.

    Quand on lit, on a une perception globale du mot qui rend possible sa lecture même quand des lettres sont déplacées -c’est ce qui permte de lire corerctemnet cette prhase, par exemple. On peut aussi rcmplacer une lettre par une autre sans que le mot ne devienne totalement incompréhensible.

    Mais pour être efficace, ce processus repose sur un apprentissage préalable des “marques de fabrique” classiques d’une langue. Il est plus difficile à mettre en œuvre quand on lit un texte qui n’est pas une langue que l’on pratique quotidiennement à la lecture.

    Or en français, la lettre e est si couramment utilisée qu’elle en devient parfois “muette” dans certains mots, et que son absnce ou son changiment par une autre lettre ne rend pas le mot méconnaissable.

    Les études de lisibilité sur tel ou tel caractère sont donc à mon avis dépendantes, au moins partiellement, de la langue dans laquelle elles sont réalisées. Un manque de lisibilité ponctuelle d’une lettre (ici le e) peut ne pas avoir le même impact sur la compréhension globale du mot -et donc celle du texte- dans lequel elle se trouve, en fonction de la langue utilisée, voire du jargon utilisé (et donc du vocabulaire attendu dans un texte donné).

  • Pingback by Les secrets d'un ebook au look professionnel 2/7 — 27 February 2015

    […] récentes études (60canards.com ou encore Usability News) sont venus confirmer que les polices AVEC empattements étaient en effet […]

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.