Accueil » Blog » Statistiques web : Quel est votre indicateur fétiche ?

Statistiques web : Quel est votre indicateur fétiche ?

Vous gérez un site d’information en ligne (pas un site de vente, le contexte et les enjeux sont différents). Pour mesurer au mieux votre succès, plusieurs indicateurs s’offrent à vous :

Les hits ? Très utilisés au début du Web, cet indicateur n’a pourtant pas beaucoup de sens. Il comptabilise tous les fichiers téléchargés sur le serveur (y compris toutes les petites images, les feuilles de style ou autres petits fichiers qui gravitent autour de la page HTML). En d’autres termes, une page qui contient de nombreuses petites images comptabilisera davantage de “hits”, à chaque visite, qu’une page qui contient moins d’images.

Les visites ? Elles sont comptées chaque fois qu’un visiteur se connecte au site web. Un même visiteur peut se connecter plusieurs fois dans la même journée. Le problème est que certaines visites sont de nature un peu spéciale : elles sont effectuées par des robots (appelés “spiders”) envoyés par les moteurs de recherche qui balayent le web en permanence.

Les visiteurs ? Ils sont comptabilisés au départ de l’adresse IP des ordinateurs qui se connectent au site web. Ce qui indique tout de suite la limite de cette mesure : plusieurs personnes peuvent utiliser un même ordinateur et, inversement, une même personne peut utiliser plusieurs ordinateurs (au travail et à la maison, par exemple).

Les pages vues ? Il s’agit du nombre de pages affichées. Ce qui donne une idée de la profondeur des visites.

La durée des visites ? Cet indicateur permet d’écarter les visites fugitives, très fréquentes sur le web, avec ces aller-retour au départ de Google. Oui mais, le fait qu’une page soit ouverte longtemps ne signifie pas automatiquement qu’elle soit lue. Et si le présumé visiteur est en train de parler à son collègue, de boire sa tasse de café ou de faire un tour aux toilettes ?

D’autres indicateurs ?

Bien sûr, le plus intéressant, c’est de croiser toutes ces données. Mais, parmi les indicateurs disponibles, si vous deviez en choisir un et un seul (pour communiquer votre succès, par exemple), lequel choisiriez-vous ?

Analysez vos contenus web dans une logique de stratégie de contenu SEO.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by ramsesservices — 13 September 2007

    Je pense que le nombre de visiteurs reste dans tous les cas un indicateur important mais dans ce cas précis je dirais que le nombre de pages vues peut montrer à quel point l’information est intéressante (par nature ET surtout pour les visiteurs du site).

    Pour un site “d’ajourd’hui” (web 2.0), ne serait-il pas intéressant de mettre un indicateur sur la page qui fournis le fil RSS ?

  • Comment by Robi — 13 September 2007

    On peut aussi parler du nombre d’abonnés RSS. Dans la blogosphère c’est un chiffre souvent cité.

    Sinon si je devais aller sur une ile déserte avec un seul indicateur, je prendrais … (tadammmmmmmm) le nombre de pages vues. C’est pour moi le meilleur indicateur (le plus complet) si on doit vraiment en citer un seul.

  • Comment by Sébastien Billard — 13 September 2007

    Pour un site d’information, le nombre d’abonnés au flux RSS et/ou à la newsletter me semble très pertinent. Le nombre de citations par d’autres sites me semble aussi un indicateur pertinent.

    Je ne crois pas cependant à un indicateur unique. L’analyse de plusieurs signaux est amha préférable.

  • Comment by Gaetano — 14 September 2007

    @Robi: le nombre de pages vue est trompeur. Beaucoup de pages vues, c’est aussi peut-être parce que les visiteurs ont beaucoup de mal à trouver ce qu’ils cherchent…

  • Comment by Philippe — 14 September 2007

    Hello

    pour moi, c’est le taux de rebond. 😉

    Cordialement, Philippe

  • Comment by Matthieu Baudoux — 14 September 2007

    Mesurer, c’est comparer à une valeur de référence. Quelle est la référence du succès d’un site web ? Il y a presque autant de critères de référence que de sites rencontrant un public satisfait car les modes de consultation et techniques de diffusion sont chaque fois différents.

    Une référence possible, ce sont les sites concurrents, mais il est rare que ceux-ci consentent à fournir leurs logs pour analyse détaillée. L’autre référence, c’est… soi-même.

    La mesure la plus pertinente du succès d’un site se fait donc en comparant un indicateur au cours du temps. Le nombre de pages vues, s’il faut vraiment en choisir un.

    ( j’évite d’entrer dans la discussion de ce qu’est une “page vue” depuis que l’ajax se rencontre à chaque coin de site ).

  • Comment by Laurent — 16 September 2007

    Sujet passionnant 😉

    Pour moi le principal est le taux de conversion d’un site (inscriptions à la RSS, Newsletter, achats, contacter, etc…) Tout les autres indicateurs permettent de comprendre celui-ci.

  • Comment by Kat — 18 September 2007

    J’opte pour le nombre de visiteurs – les bons programmes de statistique (ex: aw stats) font une différence entre les visites de personnes “réelles” et visites de robots.

  • Comment by Matthieu — 11 January 2008

    Les indicateurs quantitatifs ne donnent qu’une vision très étroite, je milite auprès de mes clients pour développer des indicateurs quantitatifs comme la fidélité (fréquence des visite sur une durée donnée), effectivement la durée moyenne et le nombre de pages vues sont à mettre en relation mais le plus important est d’avoir une approche segmentée. Par exemple on se rend souvent compte que les nouveaux visiteurs parcourent plus de pages mais restent moins longtemps sur le site; ils ont un comportement de découverte, ils font le tour du site “pour voir”. Les visiteurs qui reviennent ciblent en général les pages qu’ils souhaitent consulter, il reste donc plus longtemps mais consultent moins de pages. L’idéal est d’arriver à définir des objectifs de transformation (contact, téléchargement, inscription newsletter ou achat) afin de pouvoir estimer un retour sur investissement par source de trafic et là au moins un sait ce qu’il faut optimiser. Google Analytics est à mon sens un bon outil pour faire ça assez simplement. Sinon je crois qu’il faut vraiment essayer d’ôter de la tête du client que l’on peut tout résumer par un seul chiffre, mais si vraiment il insiste, je prends le taux de transformation ou le CA par visiteur (si applicable) 🙂

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.