Accueil » Blog » L’e-learning à la portée de tous

L’e-learning à la portée de tous

Le projet Claroline a reçu, aujourd’hui, le prix UNESCO – Roi Hamad Bin Isa Al-Khalifa 2007 pour l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans l’éducation. Il a été désigné lauréat avec le projet américain Curriki, parmi 68 projets en compétition.

Claroline est une plate-forme open source qui permet de créer des cours en ligne. Le projet est né en Belgique, en 2001, à l’UCL (Université Catholique de Louvain) et a pris, depuis, une ampleur internationale.

On ne saurait trop faire de publicité pour ce produit : une riche plate-forme d’apprentissage à distance distribuée entièrement gratuitement.

Claroline permet notamment de :

  • Gérer des documents et des liens
  • Créer des exercices en ligne
  • Construire un parcours pédagogique
  • Travailler en groupes
  • Intervenir à plusieurs sur des documents
  • Discuter : forum et chat
  • S’organiser : agenda et annonces
  • Superviser : utilisateurs et statistiques

En ce qui me concerne, je compte bien la tester pour certains de mes cours privés ou académiques.

L’équipe de Claroline est très soucieuse de la facilité d’utilisation de son produit. Pour preuve, ils m’ont invité à animer, ce vendredi, une journée sur le thème de l’ergonomie.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by h-damien — 21 December 2007

    Je m’y suis interessé il y a quelques années, mais sans l’adopter, la programmation d’extensions et d’applications souples ad-hoc aurait été problématique.

    A l’époque je cherchais une solution soit sur PHP ( avec tous les inconvénients connus de la programmation ‘spaghetti’) ou Python avec Zope , Plone et Silva

    Un gros problème est de trouver les ressources humaines et matérielles pour assurer la maintenance, l’animation et la formation des personnes qui devront utiliser de tels systèmes.

    Etant agrégé AESS en économie,je me suis rendu compte pendant mes stages qu’ un travail extrêmement important était à réaliser au niveau du secondaire : les ressources informatiques sont très maigres, les budgets sont alloués à un pool limité de sociétés qui proposent leurs propres solutions .

    Dès lors , on compte sur la dévotion du personnel enseignant pour animer individuellement au niveau d’une classe un projet informatique ou l’autre.

    On ne peut qu’espérer que La Communauté Française comprendra l’importance des TICs pour rehausser le niveau désespérement bas dans les enquêtes Pisa et autres.

    Je pense que Claroline est plutôt destiné à l’enseignement supérieur qu’au secondaire et au primaire.

    A titre d’info , beaucoup de projets sympas existent : exemple sous python : Zwookedu

    http://www.zwookedu.ch/

    Les objectifs ne sont pas le mêmes que Claroline, c’est évident, mais on ne peut réduire l’utilisation des Tics dans la pratique enseignante à un CMS proposant des chargement de fichiers, un wiki, un forum et un agenda. Il faut un “plus” pour emporter l’adhésion des élèves et assurer le succès du projet.

    Bonne fêtes !

  • Comment by Mathieu Laurent — 23 December 2007

    Bonjour Jean-Marc. Merci de la part de tous les participants à cette journée ergonomie. Ils ont tous trouvé ça très intéressant.

    Toute l’équipe de Claroline te présente ses meilleurs voeux pour cette année 2008, et te souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année!

    A bientôt 😉

  • Comment by Mathieu Laurent — 23 December 2007

    Pour Damien, j’ai justement assisté à une réunion vendredi soir sur les modifications à apporter à Claroline pour être utilisé dans le primaire et secondaire.

    Plusieurs projets vont être consacrés à ça début 2008. Ce sera une de nos priorités.

  • Comment by David Touvet — 28 December 2007

    Salut, comme les plateformes pédagogiques sont ma spécialité, je te conseille d’aller faire un tour sur moostic.ch qui propose carrément d’héberger en ligne tes cours, donc même plus besoin de passer par l’installation et le choix d’une hébergeur. Et puis Claroline, faut faire attention. Nous l’avons proposé pendant plusieurs années dans un cadre universitaire et le moins qu’on puisse dire c’est qu’au niveau informatique ce n’était pas le top: défaut de programmation, difficulté à faire les mises à jour, duplication des tables à l’infini, etc. Je te conseille donc de voir du côté de Dokeos (un fork de Claroline) et Moodle (utilisé massivement).

  • Comment by Aurélien Paulus — 2 January 2008

    Si cela vous intéresse, une heure de conférence sur la plateforme Claroline sera dédiée dans le cadre de la semaine libre à l’institut libre Marie Haps le mardi 26 février 2008 à 19h. Toutes les infos sur

  • Comment by Xavier — 13 January 2008

    Tu devrais également regarder du côté de Dokeos, clône, belge aussi, de Claroline en moins “académique” : http://www.

    L’outil c’est un élément du dispositif mais cela ne se substitue pas à la pédagogie.

    Et Thomas De Praetere, le fondateur de Dokeos, a une réflexion pédagogique intéressante. Peut-être parce qu’il est philosophe et pas informaticien 😉

  • Comment by Xavier — 13 January 2008

    http://www.dokeos.com 😉

  • Comment by jmh — 13 January 2008

    @ Xavier : Merci pour l’info, j’irai jeter un oeil. Mais, ceci dit, je ne pense pas que l’équipe Claroline soit insensible aux aspects pédagogiques. Académique, comme tu dis, le projet est issu du monde universitaire et pédagogique.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.