Accueil » Blog » Flickr : plus pertinent que Google Images

Flickr : plus pertinent que Google Images

De nombreux internautes ont le réflexe de se tourner vers Google Images lorsqu’ils sont à la recherche de visuels. Logique, ces images se trouvent à un onglet du moteur de recherche de base, adopté par près de 90% d’entre nous.

Cependant, Google Images présente beaucoup de “bruit”. Je veux dire par là : beaucoup de résultats dont la pertinence n’est pas toujours au rendez-vous.

A titre d’exemple, j’ai effectué une recherche sur le terme “crépuscule”.

Ci-dessous, la neuvième page de résultat de Google Images n’illustre quasiment en rien l’objet de notre recherche :

Par comparaison, pour la même requête (“crépuscule”), la 53e page de résultat sur Flickr fournit encore des photos pertinentes et de qualité :

Bien sûr, il s’agit là d’une recherche ponctuelle et pas d’une étude sur un échantillon scientifique.

Mais, dans le chef d’un webmaster à la recherche d’une photographie ou d’une illustration, je vois tout de même plusieurs avantages à se tourner vers Flickr plutôt que Google Images :

  • Les tags utilisés par Flickr permettent une indexation plus pertinente que les textes alternatifs utilisés par Google Images. Sur Google Images, on tombe plus facilement sur la couverture d’un bouquin que sur l’illustration de son choix.
  • Les visuels répertoriés par Google Images, par définition, sont déjà utilisés sur au moins un site web. Ce n’est pas nécessairement le cas sur Flickr.
  • Il est plus facile de contacter le propriétaire d’une image sur Flickr qu’au départ de Google Images, qui ne donne, comme seule indication, que l’adresse du site web qui contient cette image.
  • Flickr participe davantage d’une démarche artistique. La qualité et l’originalité des photographies est supérieure à ce qu’on peut trouver sur Google.
  • Sur Flickr, les images sont souvent disponibles en moyenne ou haute résolution.

Bien sûr, il existe d’autres banques d’images, dont certaines sont ciblées sur les utilisations professionnelles. Mon propos se limitait à comparer deux outils dominants en termes d’usage.

Personnellement, je trouve que les banques d’images professionnelles ont presque toutes un air de déjà vu : Ca vous dit quelque chose ce genre de photos : trois personnes heureuses derrière un ordinateur ou devant un flipchart, avec ce parfait mélange ethnique auxquels les américains nous ont habitués : un blanc, un noir, un asiatique ?

Pour échapper à cela, j’aime bien l’idée de dénicher de belles images sur un site de partage. Les auteurs seront souvent ravis que leur photo soit utilisée, crédits à l’appui.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Sébastien Billard — 25 February 2008

    Les sites spécialisés sont également intéressants, comme Deviantart pour tout ce qui est illustrations, icônes, expression artistique et wallpapers

  • Comment by Ced — 25 February 2008

    Au passage, http://yotophoto.com/ pour rechercher toutes les photos libres de droits (dans flickr, wikimedia, etc)

  • Comment by sam — 25 February 2008

    en passant aussi, fotolia pas mal du tout …

  • Comment by jeanboiteux — 25 February 2008

    Cette remarque est très vraie et je l’ai remarqué pas plus tard que cette après midi où je devais effectuer une recherche iconographique. En revanche, petit bemol sur Flickr, on ne peut pas savoir à la vue d’une miniature dans quelle dimension l’image est dispo?

  • Comment by jmh — 26 February 2008

    @ aimozs : Pas tout à fait d’accord. Je trouve que Picasa se positionne beaucoup plus comme un logiciel de retouche photographique. Même s’il comprend, c’est vrai, une fonction de partage. Mais, en effet, Google Images et Flickr relèvent de deux logiques différentes. Bien à toi.

  • Comment by aimozs — 26 February 2008

    comparaison d’un site de référencement d’images et d’un autre servant de dépot d’images… ma maitresse m’a dit de ne jamais mélanger les fruits avec les légumes… il aurait fallu comparer picasa de google avec flickr 🙂

  • Comment by soky — 26 February 2008

    Je fais toujours les deux. C’est là qu’on voit toute la différence entre un humain et une machine.

    Pour ce qui est du contact avec l’auteur, sur Flickr les indications de copyright sont généralement indiquées. C’est donc un avantage pour ceux qui veulent reproduire la photo sur leur site.

  • Comment by Boris — 26 February 2008

    @soky: c’est ce que j’allais préciser : attention quand même aux droits de reproduction des photos trouvées (que ce soit sur Flickr ou G.Images).

  • Comment by Rino — 27 February 2008

    Cela n’est pas parce que l’auteur de la photo vous donne une autorisation que tout est réglé. Est-il réellement l’auteur de l’image ? Si des personnes reconnaissables se retrouvent sur l’image, a-t’il les autorisations de ces personnes ? Si l’on suit la législation belge à la lettre, la reproduction photographique de certains édifices (ex: Art nouveau) est soumise au droit d’auteur au profit de l’architecte mais aussi du peintre pour les sgraffites, du sculpteur, de l’ébéniste qui a conçu la porte, etc. Certaines banques d’images garantissent ces diverses autorisations.

  • Comment by soky — 27 February 2008

    Castles in Scotland” => spam ? Quelles photos ? Doué pour les commentaires ? Quel rapport avec le billet ?

    Rino: crois-tu que tout le monde soit au courant ? c’est déjà difficile de leur faire prendre conscience qu’il faut une assentiment de l’auteur avant toute reproduction publique. Je crois qu’il faut être plus souple et partir du principe pratiqué depuis toujours: autorisation de l’auteur, en cas de problème on retire la photo. Dans la majorité des cas ça se passe très bien.

  • Comment by jmh — 28 February 2008

    @ Rino et Soky : C’est vrai qu’entre la loi des droits d’auteur et la pratique, on observe un immense décalage. Je suis plutôt d’accord avec l’approche de Soky : un juste milieu entre la spoliation illégitime et le juridisme rigide.

    P.S. Oui, les Châteaux d’Ecosse, c’était du spam. J’ai fait le ménage.

  • Comment by Rino — 28 February 2008

    Je suis le premier demandeur de cette souplesse car la rigidité du système peut pénaliser les photographes.Si des ayant-droits se contentent du retrait d’une image problématique, tant mieux, mais ce n’est pas toujours le cas.

  • Comment by Baptiste — 6 March 2008

    Et moi j’ai remarqué un autre truc…

    Si je tape “Monsters in love” sur google image (en voulant trouver la pochette de l’album de Dionysos), je trouve ma pochette.

    Sur flickr… Je trouve rien de pertinent.

  • Comment by chat — 23 July 2008

    C’est vrai qu’il n’y a en général que les premières pages qui conviennent mais cela ne viendrait-il pas du fait que chaque image sur flicker possède des mots clés que l’auteur rentre lui même alors que google est obligé de les deviner?
    Une chose est sûre il est toujours préférable d’utiliser le bon outil (spécialisé) pour ses recherches 🙂

  • Comment by rencontre — 8 September 2008

    Flickr est devenu un super outil a n’en pas douter

  • Comment by Blog Banque d'images — 19 February 2009

    Attention à l’utilisation des photos libres de droits pour vous constituer votre propre banque de photos en téléchargeant celles-ci depuis le web. "Libres de droits" ne signifie pas gratuit. La majorité des banques d’images sont payantes. N’oubliez pas le droit d’auteur.

  • Comment by Miss Camille — 14 April 2009

    Pour un panorama du marché de la photo libre de droits en France avec essai comparatif des banques d’images libres de droits, visitez:
    zipmyurl.com/DT4GA

  • Comment by dromadaire — 8 September 2009

    En effet, un outil de plus en plus performant FlickFr.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.