Accueil » Blog » Le web 2.0 mène-t-il au CMS 2.0 ?

Le web 2.0 mène-t-il au CMS 2.0 ?

La question est posée par le magazine Inside pour lequel j’écris régulièrement et qui vient de publier un dossier complet sur l’évolution des CMS (Content Management Systems).

J’en suis convaincu, tout bon CMS actuel devrait intégrer :

  • L’exportation de flux RSS
  • L’importation de flux RSS
  • La fonction “commentaires” pour les lecteurs
  • La possibilité pour les utilisateurs d’évaluer les contenus, voire de les catégoriser (folksonomie)
  • La possibilité d’intégrer une carte Google Map, une vidéo Youtube, une galerie d’images FlickR ou tout autre objet devenu un standard.
  • Et quoi d’autre selon vous ?

La longue liste des produits déclarés sur le marché (plus de 300 CMS répertoriés dans ce dossier) confirme ma conviction que ce marché est loin d’avoir atteint la maturité.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by jmh — 19 May 2008

    @ Elie : Impatient de te lire à ce sujet !

  • Comment by Elie — 19 May 2008

    Bonjour. En ce qui me concerne, je considère que ce sont les CMS qui ont eux-mêmes conduit au Web 2.0. En ce qui concerne le terme CMS 2.0, j’émets l’hypothèse que les fonctionnalités que tu décris ci dessus ne sont que des fonctionnalités de CMS classiques orientées vers la production de contenu par des contributeurs externes. Pour moi, la vraie deuxième génération de CMS ne se distinguera pas par ces fonctionnalités, mais par les fonctionnalités de production industrielles de contenus, à savoir la généralisation des chaînes éditoriales (production de modèles de documents structurés, de quelques types que ce soit). J’ai un article sur le feu à ce sujet.

  • Comment by jmh — 19 May 2008

    @ Elie et Jean-Christophe : Je suis pleinement d’accord avec vous sur le fait que certaines fonctionnalités techniques préexistent au déploiement de sites web dits 2.0.

    Mais j’ai le sentiment que le marché du CMS dans son ensemble ne s’est pas encore tout à fait adapté à ces changements. De nombreux outils restent préhistoriques et de nombreuses entreprises que je rencontre restent mal loties, incapables de profiter des fonctionnalités évoquées dans ce billet.

    La question serait donc plutôt : Est-ce que les vieux CMS, implémentés dans les entreprises (parfois à coup de lourds investissements soi-disant pérennes), ont la souplesse d’évoluer vers des versions 2.0 ?

  • Comment by Jean-Christophe — 19 May 2008

    Assez d’accord avec Elie, je considère que les CMS possèdent ces capacités depuis longtemps déjà et que c’est en bonne partie grace à eux que les sites dits Web 2.0 ont pu voir le jour initialement. Au final qu’est-ce donc qu’un site Web 2.0 sinon un site offrant la possibilité à ses visiteurs de participer au contenu. Le reste est de la terminologie me semble-t-il, mais le débat est en effet intéressant. Merci de l’avoir initié.

  • Comment by jmh — 19 May 2008

    @ Elie : Oh oui, on le veut ce billet! …Mais je te comprends fort bien: ma "to-do-list" me déprime aussi 😉

  • Comment by Elie — 19 May 2008

    Formulée ainsi, j’aurais tendance à répondre non : les CMS ne se sont pas tous adaptés. En revanche, la sélection naturelle devrait faire son effet (ça, "Darwin et les CMS", c’est un projet de billet que j’ai dans ma todolist depuis un an et demi.., pffff)

  • Comment by Axiss — 19 May 2008

    Peut-être un commentaire un peu à côté du sujet strict du post:

    Fonctionnalités Web 2.0 oui, mais je rencontre encore à l’heure actuelle trop de CMS qui n’abordent pas correctement, voire pas dû tout la problématique du SEO !
    Cela doit faire partie des critères de base dans le choix de son CMS ! Sinon toutes les fonctionnalités web 2.0 ne servent à rien si on n’a pas de visiteurs sur son site.

    Toujours bon de le rappeler 😉

  • Comment by jmh — 20 May 2008

    @ Yves : Tout à fait. Et sur certains petits projets, le CMS n’est carrément pas du tout indispensable à mes yeux.

  • Comment by Yves — 20 May 2008

    Le choix du CMS, ça ne se fait pas en fonction du projet ? Je n’ai plus les détails en tête, mais Smile avait publié un "Livre Blanc des CMS" où choisir entre Typo3, EZ, Joomla ou Drupal se faisait d’après les spécificités du site à mettre en ligne.

  • Comment by Matthieu — 21 May 2008

    J’ai le sentiment que le défi de la nouvelle génération de CMS ne réside pas taant dans le fait d’intégrer telle ou telle fonctionnalité, mais plutôt d’arriver à remettre le/les contributeurs au centre du processus, que ce soit les contributeurs "classiques" du "back-office" ou les internautes qui génèrent du contenu.
    Le manque flagrant d’ergonomie (au sens adaptation à M. Presque-tout-le-monde) des CMS actuels rend la plupart des fonctionnalités intéressantes complètement hermétiques aux personnes qui ne sont pas nées avec internet ou qui n’ont pas le gène du "geek".
    De mon point de vue le "web 2.0" est né de la convergence de la maturité d’une partie importante des internautes avec la maturité technologique d’internet, ce qui a permis de créer/pérenniser de nouveaux usages. Il reste encore du chemin à parcourir pour que les CMS rendent ces nouvelles fonctionnalités réellement accessibles au plus grand nombre.

  • Comment by Typo3 Lyon — 7 May 2012

    Les CMS tels que WordPress, Joomla ou Drupal sont conçus pour être adaptés à la majorité des besoins Web, autant pour leur structure que pour les plug-ins que l’on peut développer. Ce qui veut dire que, lorsque le programmeur aura terminé de perfectionner son CMS maison, il se rapprochera peut-être de la qualité d’un WordPress ou d’un Drupal.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.