Accueil » Blog » Ces textes destinés à ne pas être lus

Ces textes destinés à ne pas être lus

Lors de nos formations « écrire pour le web », nous passons beaucoup d’énergie à identifier comment les gens lisent et comment écrire pour être lu.

La plupart du temps, ce qui est bon pour les moteurs s’avère bon pour les lecteurs. Mais ce n’est pas toujours le cas. Dans certains contextes très commerciaux, la stratégie de référencement et la stratégie de lecture peuvent être complètement dissociées.

Je vous avais déjà parlé du site web Brussels Airlines et de son côté ultra optimisé du point de vue du référencement.

Si vous visitez la page « Vol pour Rome » de la compagnie, vous constaterez que le texte central est truffé de mots clés, allant du général vers le détail : « vol pour Rome », « Rome », « monuments », « bâtiments historiques », « Colisée », « Vatican », etc.

Le texte central est un attrape-mouches. L’internaute ne le lira pas. Tout est fait pour que l’oeil soit attiré vers la zone de réservation, en rouge, à gauche. Ou, secondairement, la possibilité de glisser à droite, vers des promotions ciblées.

A vrai dire, il n’a pas fallu attendre Internet pour assister à ce type de stratégie. Les magazines papier faisaient déjà du « remplissage », dans le but de justifier la présence de publicités en quadrichromie.

Ci-dessous, les conditions « générales de vente » sont souvent écrites pour ne pas être lues. Gros pavés de texte tartiné en petits caractères.

Autre exemple, la mention « Lien commercial », sur Google. Grisée et décentrée, elle se fait la plus discrète possible. Et, de fait, 82% des gens (étude que je ne retrouve plus dans mes tiroirs), dans le grand public, ne sont pas conscients du caractère commercial de ces informations, ciblées par rapport à leurs recherches.

Quant à mon dernier paragraphe (celui que vous êtes en train de lire), je vous préviens tout de suite, il est fait pour ne pas être lu. Je veux juste y placer des mots clés stratégiques pour moi, tels que « écrire pour le web », « formation écrire pour le web », « audit de contenu », « stratégie éditoriale », etc. Vous êtes encore là ? Bon, comme vous voulez, car je vous le répète, la suite de mon billet n’a strictement aucun intérêt. Et ne me faites pas de commentaires, je ne les lirai même pas. J’écris pour Google, pas pour vous. Vous ne m’intéressez pas. Ce qui m’obsède, c’est mon ranking, ma visibilité, ma présence. Quoi ? Toujours pas décroché ?!? Mais vous êtes têtu, dites donc. Bla, bla, bla, bla, bla, bla. Trut muche. Sexe. Viagra. Gloubi boulga.

Intervention d’Isabelle :
Jean-Marc, arrête de fumer, va faire la vaisselle ! Et ce que j’écris, c’est pas du blabla…
Le chef 😉

Et pour ceux qui ont vraiment envie de lire… parce qu’ils sont destinés à ça, parcourez nos publications (mais si, mais si…).

Commentaires des lecteurs

  • Commentaire by katsoura — 21 mai 2010

    Haha, très drôle. Alors on nous aurait menti sur cette fameuse phrase "content is king" défendue bec et ongles par les amoureux du web ?

    En tout cas, c’est toujours mieux d’avoir une page remplie plutôt qu’un document où il ne reste que la carrosserie. Un exemple avec cette page classée dans les 10 premiers résultats: http://www.excessif.com/cinema/l...

    Concernant les liens commerciaux, avant il portait le nom de "lien sponsorisé" ce que je trouve beaucoup plus vague pour le quidam. Il y a du progrès 🙂

  • Commentaire by Nicolas Hoizey — 21 mai 2010

    Pas crédible, si ton dernier paragraphe était vraiment destiné au référencement, il serait en fait en premier… 😉

  • Commentaire by jmh — 21 mai 2010

    @ Nicolas : Pas crédible toi même… Je ne peux pas croire que tu l’aies lu 😉

  • Commentaire by Jacques PYRAT — 22 mai 2010

    Comme quoi, il y a du texte qui n’est pas fait pour être lu, mais pour être trouvé, ou plus précisément, pour que son contexte soi lu car ce dernier ne saurait être trouvé.

    @Nicolas :
    1) ça me fait bien plaisir de te retrouver sur ce blog
    2) t’as vu que les liens des signatures ne sont pas en nofollow ?

    @jmh : merci pour ton blog, et peut-être nous croiserons-nous IRL (ParisWeb par exemple ?)

  • Commentaire by Gromit — 26 mai 2010

    ça me fait plaisir de voir que Gloubi boulga ressort des tiroirs pour attirer sur le Net 🙂

  • Commentaire by e-sens — 31 mai 2010

    Merci, j’ai bien ri. C’est rafraîchissant.

    Ceci dit e-sens offre aussi de la création de contenu web, de l’analyse stratégique de site (audit), de la rédaction web, des solutions pour optimiser la communication de votre entreprise….mais nous sommes à Marseille !
    A bientôt
    e-sens.org/

  • Commentaire by air jordan — 11 juin 2010

    I LIKE IT

  • Commentaire by Photographe pour mariage — 25 juin 2010

    En effet, beaucoup de sites sont fait pour plaire à Google sans penser du tout aux internautes maintenant. Il est pourtant possible de plaire aux 2 sans faire des pavés de textes humainement illisibles !

  • Commentaire by Sebastien @ artisanat japonais — 26 juin 2010

    La question finale pourrait être : les internautes veulent-il de toute façon lire ce texte ?
    Vous lisez vraiment les descriptions de voyage lorsque vous cherchez un aller-retour pour Rome ? Pas moi. Dans ce cas, il y a du texte pas fait pour être lu pour des internautes qui ne veulent pas lire. ^^

  • Commentaire by cremecaviar — 8 mai 2011

    un bon contenu = un bon referencement.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.