Accueil » Blog » Ces participants qu’on aime…

Ces participants qu’on aime…

Hier, j’ai eu la chance, grâce à la société EFE, de rafraîchir un peu mes habitudes de formateur. La formation est un magnifique métier qui présente le risque de s’endormir sur son contenu, son rythme, ses anecdotes systématiques. J’aime la remise en question.

J’ai notamment apprécié le moment où nous avons identifié les “situations problématiques”, et les solutions pour s’en défaire :

  • Le participant contraint de participer, contre son gré
  • Le participant passif comme une plante d’intérieur
  • Le participant trop participant
  • Le participant qui voulait être formateur à la place du formateur
  • Le participant qui n’a rien à apprendre
  • Le participant qui participe à la formation sous le regard de son Manager
  • Le participant qui doit prendre le train de 16h12 (*)
  • Ou celui qui pose toujours une dernière question quand le formateur doit prendre son train… 🙂

Au passage, c’est fou ce que le vocabulaire peut différer entre pays francophones dans le domaine de l’apprentissage. J’en avais déjà fait l’expérience en travaillant pour l’OMF (Organisation Mondiale de la Francophonie). Hier encore, notre formatrice, française, s’est heurtée plus d’une fois à des décalages de langage.

Quelques différences entre Bruxelles et Paris (à 1h20 de distance) :

Paris : “stagiaire”
Bruxelles : “participant”

Paris : “cours magistral”
Bruxelles : “cours ex cathedra”

Paris : “partie molle” (équivalent de “soft skills” en Anglais)
Bruxelles : pas d’équivalent, mais partie molle nous a fait imaginer le pire

Et Montréal, vous m’entendez ?

Genève, ça vous évoque quoi “partie molle” ?

(*) Mais comme je sais que vous ne faites partie d’aucune de ces catégories (et quand bien même, vous seriez bienvenus), nous vous invitons avec grand plaisir à nos formations en rédaction web ou intranet.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Matteo — 14 June 2010

    Habile le titre modifié de cette article :
    – version visible : "Ces participants qu’on aime…"
    – version URL : "ces-participants-dont-on-se-passerait-bien"
    Ainsi, on récupère en terme de référencement à la fois les adeptes du premier et du second degré. A moins que le titre n’est finalement été modifié pour mieux coller avec sa conclusion "(et quand bien même, vous seriez bienvenus)" ;o)

  • Comment by jmh — 14 June 2010

    Cher @Matteo, lecteur très attentif: Rien de calculé au niveau référencement. J’ai changé le titre, après création du billet. Il est beaucoup plus positif et colle mieux à mon sentiment.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.