Accueil » Blog » La Wallonie manque de webmasters

La Wallonie manque de webmasters

En 2008, j’évoquais le manque de webmaster dans les communes wallonnes. A l’époque, 64% des communes ne disposaient pas d’un webmaster.

L’AWT (Agence Wallonne des Télécommunications) vient de publier les résultats d’une nouvelle étude, menée en 2009, sur l’état d’Internet en Région wallonne. Au niveau des sites officiels communaux, la situation progresse, mais reste étonnamment imparfaite. 48% des sites web communaux ne sont pas gérés par un webmaster attitré. Et parmi les 52% de communes ayant engagé un webmaster, seules 11% ont prévu un temps plein.

Lorsqu’on réfléchit au potentiel d’un site web communal (guichet administratif virtuel, informations culturelles et sportives, démocratie locale, etc.), on est en droit de penser que la marge de progression reste gigantesque.

Bon, maintenant, ce chiffre doit être interprété prudemment. Qu’entend-t-on par “webmaster” ? La personne qui veille à la mécanique (webmaster au profil technique) ? La personne qui coordonne le contenu (webmaster éditorial) ? Dans le contexte des CMS (outils de gestion de contenu), il est possible d’arriver à des situations où l’organisation met en place un workflow qui implique le personnel existant sans nécessairement exiger la présence de techniciens du web. Néanmoins, je reste assez convaincu de l’absolue nécessité de nommer un webmaster au sens de responsable du site web. Si le projet web n’est pas porté et incarné par un “chef”, il a toutes les chances de se diluer.

Loin de moi l’idée de basculer dans une politique du tout-pour-Internet et de nier la question de la fracture numérique. Mais, globalement, le graphique ci-dessous indique une utilisation du média de plus en plus répandue. La progression du nombre d’utilisateurs d’Internet impressionne moins que l’intensification de l’usage. En trois ans, la proportion des personnes qui utilisent Internet quotidiennement est passée de 45 à 60%.

Et la tendance est évidente si l’on analyse les chiffres sous l’angle des tranches d’âge. 98% des jeunes wallons de 15 à 29 ans utilisent Internet !

L’engagement et la confiance dans les nouveaux médias se traduit également par d’autres chiffres : 47% des Wallons achètent en ligne et 28% d’entre eux ont créé un site web ou un blog. Chaque individu devient potentiellement créateur de contenu.

Quant aux entreprises, elles commencent à s’intéresser aux réseaux sociaux (16% des entreprises wallonnes présentes sur Twitter ou Facebook) et à se soucier de leur présence sur la toile (17% des entreprises wallonnes ont fait appel à des spécialistes du référencement).

Au-delà de son état des lieux, l’AWT émet une série de recommandations. Elle invite notamment à développer des bonnes pratiques sectorielles. Chose à laquelle je souscris entièrement, tant il est vrai que la manière de concevoir un site Internet varie en fonction des objectifs et des situations.

Le rapport très riche de l’AWT applique déjà, d’une certaine manière, cette approche sectorielle, en s’intéressant au secteur du tourisme par exemple.

Pour en savoir plus : baromètre 2010 TIC de la Région wallonne.

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.