Accueil » Blog » Le générateur de mots clés

Le générateur de mots clés

Dans l’ancien temps, le meilleur compagnon du rédacteur, c’était lui :

Pour élargir la réflexion, éviter la répétition et trouver le mot juste, on prenait un second compagnon (le dictionnaire des synonymes) :

Mais ces deux outils réunis ne nous indiquaient toujours pas le niveau d’usage, de notoriété et d’intérêt du public pour les mots, les thèmes, les expressions. Mis à part un ou deux exemples d’utilisation et quelques indications générales qui nous permettaient d’identifier les termes d’argot ou de spécialistes, les mots étaient définis sans que soit quantifié leur usage.

Aujourd’hui, sur Internet, nous avons des outils incroyables à notre disposition. Il est possible de connaître les tendances des recherches, grâce à Google Trends, autour duquel j’avais rédigé un billet : “Ecrire pour le web, une question dépassée ?“.

Mais Google Trends n’a d’intérêt que sur des mots clés à fort volume de recherche. Pour explorer la “longue traîne” des mots clés, c’est à dire les expressions les plus fines et les plus variées, le générateur de mots clés de Google est un bien meilleur outil, à mon avis.

Le générateur de mots clés porte mal son nom : certes, il fournit des idées de mots clés et d’expressions connexes, tel un dictionnaire des synonymes moderne… mais il indique surtout le trafic mensuel sur ces mots clés.

Il vous suffit de taper n’importe quelle expression et vous obtenez cette indication ultra stratégique : le nombre de recherches mensuelles effectuées sur cette expression. Avec, en plus, une indication du niveau de concurrence sur ces mots clés (dans l’optique d’un référencement payant) ainsi qu’un aperçu grossier de l’évolution des recherches (mais là, mieux vaut retourner vers Google Trends).

Deux exemples concrets…

La Commission européenne envisageait la création d’un site web destiné aux petites entreprises (qui représentent 80% de l’économie). Ce site devait héberger de l’information à propos de la législation et des outils relatifs à la création et à la gestion de petites et moyennes entreprises. Le terme “small business” était envisagé par notre client. Mais un détour vers le générateur de mots clés permet de constater immédiatement que “SME” (ou “PME” en Français) est une expression 7 ou 8 fois plus recherchée! Et -Quelle chance!- elle est moins concurrencée (certes, l’institution publique ne va pas opter pour le référencement payant, mais ces statistiques d’usage sont tout de même le signe de la volonté d’autres acteurs d’exploiter tels ou tels mots clés, et donc l’indice d’une probable concurrence éditoriale).

Dans un tel cas, pas d’hésitation, nous avons intérêt à positionner le site prioritairement sur l’expression plus populaire et moins concurrencée. Bien sûr, les choses ne sont pas toujours aussi simples.

Parfois, on peut observer un potentiel de trafic significativement différent entre un pluriel et un singulier. Ci-dessous, le terme “grant”, au singulier, est légèrement plus recherché que “grants“, au pluriel. Et il est nettement moins concurrencé.

Naturellement, il faut aussi évaluer les différences de connotation entre telle ou telle expression, qui sont rarement strictement équivalentes. Le potentiel de trafic n’est qu’un éclairage parmi d’autres de la force d’un mot.

Le potentiel de trafic n’est qu’un éclairage parmi d’autres de la force d’un mot.

Notez que le générateur de mots clés propose des filtres par langue et par pays, qui permettent d’affiner encore les analyses. Point important dans le cas de la Commission européenne, mais aussi de certaines multinationales que j’ai la chance de compter parmi mes clients.

Franchement, si vous êtes rédacteur, gardez le générateur de mots clés à portée de la main. Un incontournable.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by jmh — 22 October 2010

    @ Sébastien: J’ai apporté quelques rectifications à l’analyse, suite à ta remarque de poids. Merci!

  • Comment by jmh — 22 October 2010

    @ Sébastien et à tous: Et tant qu’on y est, connaissez-vous un outil GRATUIT qui donne un indice de concurrence sur le plan du référencement naturel? Donc l’idée est d’avoir une indication sur le niveau de concurrence de l’offre éditoriale sur un mot clé, à croiser avec le volume moyen de recherche.

  • Comment by jmh — 22 October 2010

    @ Sébastien : Merci! Voilà un beau terrain de R&D pour les acteurs du Web, car l’intérêt de croiser ces données est évident.

  • Comment by Sébastien, consultant SEO — 22 October 2010

    Attention la "concurrence" est en fait une mesure du nombre d’annonceurs sur le mot-clé, pas une mesure du nombre de documents (l’outil de suggestion étant avant tout destiné aux annonceurs Adwords)

    Se méfier aussi de l’homonymie : "grant" est aussi un nom de famille anglophone.

    Enfin le filtrage langue/pays est parfois fantaisiste : même en restreignant au français, on retrouve pour certaines recherches plein de requêtes anglophones.

  • Comment by Sébastien, consultant SEO — 22 October 2010

    Pour le concurrence éditoriale, je ne vois perso que le nombre de documents retourné par Google, avec toutes les limites qu’il comporte. De plus avec cet indicateur on est dans le quantitatif mais pas dans le qualitatif. Mais c’est déjà ça.

  • Comment by JCD — 22 October 2010

    Jean-Marc, j’ai proposé un guide pour trouver les bons mots clés, intégrant l’utilisation d’adwords pour filtrer les mots clés mais surtout indiquant qu’il fallait réaliser une indispensable phase de reflexion en amont d’un audit lexical.
    Le guide est disponible sur slideshare http://www.slideshare.net/JCDblo...
    JCD

  • Comment by jmh — 23 October 2010

    @ JCD : Merci, je vais aller y jeter un oeil.

  • Comment by Muriel GANI — 12 November 2010

    Effectivement, diviser le nombre de recherches mensuelles par le nombre de résultats dans Google donne un indice de valeur pour chaque mot clé. Plus l’indice est élevé, plus le rapport trafic potentiel/concurrence est favorable : utile pour choisir entre des mots clés proches !

  • Comment by Aurélien, Rédacteur web — 3 December 2010

    A noter qu’un intervenant de chez Google a indiqué au SMX que l’outil de suggestion de mots clés ne proposerait plus que des mots clés jugés "commerciaux". Malheureusement, j’ai bien peur qu’il devienne difficile de faire confiance à ce type d’outil.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.