Accueil » Blog » Navigation linguistique… flamande

Navigation linguistique… flamande

Le site web skitalia.be de la société Solmar présente une navigation linguistique pour le moins étonnante :

  • Un drapeau français conduit à la version en Français
  • Un drapeau belge conduit à la version en Flamand

Dans le contexte que l’on connaît (*), avouez que cela a de quoi surprendre.

Si le choix est fait du drapeau français pour identifier la langue francophone, le drapeau des Pays-Bas devrait représenter la langue néerlandophone ; le drapeau belge, quant à lui, ne pouvant être réduit à aucune langue, puisque notre pays en compte trois (l’Allemand étant la troisième langue officielle).

Dans un premier temps, j’ai naïvement attribué ce raccourci à une simple méconnaissance de notre improbable pays, pensant me trouver sur un site italien.

Mais un coup d’oeil plus attentif m’amène à réaliser que Solmar est une société belge, implantée à Maasmechelen, en territoire flamand.

Il semblerait qu’on ait affaire ici à un système de navigation très politique 😉

Personnellement, cela me fait simplement sourire (je ne suis pas un francophone “militant”, j’aime le contact avec la culture flamande). C’est plutôt avec une casquette d’observateur du Web que j’interviens ici, en soulignant la manière dont un point de vue politique peut affecter l’architecture de contenu.

De manière générale, en matière de versions linguistiques, je conseille d’indiquer la langue en clair : “Français”, “Nederlands” (ou “Vlaams”, si ça peut faire plaisir), “English”. Ou bien des abréviations, comme à la Commission européenne, rôdée au mélange culturel : EN, FR, NL, DE,…

Autre observation, tant qu’on y est, sur le site Skitalia : la quantité de texte en page d’accueil me semble beaucoup trop imposante. Je la diminuerais drastiquement. Peu de visiteurs lisent les préambules de cette taille.

Enfin, pour terminer sur une note positive, je trouve le slogan efficace : “Le spécialiste de la neige italienne”. Court, concret, mémorisable.

(*) Pour nos amis éloignés : nous connaissons actuellement une crise politique majeure, en Belgique, causée par les divergences entre francophones et flamands du pays. Des questions qui nous auraient paru surréalistes il y a peu, telles que le rattachement à la France, en viennent à être fréquemment évoquées.

P.S. Veuillez éviter, je vous prie, les commentaires politiques polémiques en commentaire de ce billet. Ce qui nous intéresse, ici, c’est la gestion des sites web.

Commentaires des lecteurs

  • Comment by jmh — 4 October 2010

    @ Fred: J’ai été vérifier… Bien vu, le décalage des slogans d’une langue à l’autre 😉

  • Comment by kami — 4 October 2010

    Bonjour
    Au niveau ergonomie, qu’elle est la meilleure solution pour indiquer le choix de la langue sur un site. Un drapeau (dans le cas d’un site à la fois francophone et flamand ce la paraît un peu délicat), une dénomination en toutes lettres, un sigle ???
    J’imagine que cela dépend du secteur du site, des langues proposées …

  • Comment by jmh — 4 October 2010

    @ Kami: Je penche, la plupart du temps, pour des liens textuels en clair plutôt que des drapeaux. Ces derniers, on le voit bien, conviennent peu aux réalités multilingues.

  • Comment by Fred Lambin — 4 October 2010

    Il semble que le travail de copy soit également sujet à critique. En lisant le texte en page d’accueil, on réalise qu’il "pue la traduction", comme on dit dans le jargon.
    Etonnant, alors que la signature "Le spécialiste de la neige italienne" est plus réussie en "Français" qu’en "Belge", pour faire un clien d’oeil au point de départ de ce billet.

  • Comment by Mhi — 4 October 2010

    Quel bel exemple de navigation politique. Bien trouvé !

  • Comment by Michel — 6 October 2010

    Franchement, je préfère les drapeaux : c’est plus intuitif !

  • Comment by jmh — 6 October 2010

    @ Michel : Je peux comprendre. Mais c’est aussi parce que vous voyez cela de France 😉

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.