Accueil » Blog » L’ergonomie des feux rouges turcs

L’ergonomie des feux rouges turcs

Ah, ces bons vieux boîtiers, à Bruxelles ! Ils permettaient aux piétons d’activer très aisément le feu rouge afin de traverser la route.

Parmi les qualités ergonomiques de cet objet :

1. Un grand bouton pressoir, au caractère clairement activable.
2. Une grande icône, lisible et intuitive, représentant le passage piéton.
3. Une rassurante sensation de “clic” au moment de la pression.
4. Un code lumière rouge ou blanc, en fonction du statut “stop” ou “go”.
5. Un bip sonore, indiquant le moment autorisé pour la traversée.
6. Une accélération du rythme de ce bip sonore pour annoncer le passage au rouge.

Malheureusement, ces anciens boîtiers sont maintenant remplacé par de nouveaux objets, peu fonctionnels :

1. Un effet d’arrondi, très “design”, mais qui rend moins évidente la zone de pression.
2. Une icône de main, qui pourrait vouloir dire “stop” ou “arrêtez-vous”, plutôt que “poussez”.
3. Une surface sensible qui ne donne plus la sensation du clic.
4. Un message bilingue Néerlandais-Français : “Oproep opgenomen – Appel enregistré”… que les touristes japonais interpréteront comment ?
5. Un éclairage insuffisant pour compenser la luminosité extérieure en journée.

Les principes d’ergonomie sous-jacents à ces appareils sont comparables à ceux d’une page web :

1. La clarté du guidage (A quoi sert ce boîtier ?)
2. Le contrôle utilisateur (Est-ce que j’ai bien poussé sur le bouton ?)
3. L’accessibilité (le son pour les aveugles ou mal voyants)
4. Le respect des codes et des conventions (par exemple l’icône de la main tendue).
5. L’adaptation au contexte d’utilisation (par exemple la luminosité, en pleine journée).

Vous retrouverez ces bons principes formalisés par Scapin et Bastien, par exemple.

Avec les sites web, la tentation est fréquente d’esthétiser une interface… mais attention aux conséquences fonctionnelles !

Cette photo-ci, je viens de la prendre en Turquie.
Vous avez remarqué le petit “plus” ?
Belle innovation ergonomique, non ?

Et oui, les secondes qui restent à attendre avant le passage au feu vert sont décomptées. Ce qui rappelle le premier des principes heuristiques de Jakob Nielsen : indiquer le statut en cours (“visibility of system status”).

De cette manière, l’utilisateur (de la route, dans ce cas-ci) gagne en contrôle, en confort, et peut par exemple décider d’effectuer une action supplémentaire pour meubler l’attente (jeter un coup d’oeil sur la carte, embrasser sa femme en fermant les yeux) sans se sentir obligé de rester le nez collé à un feu rouge susceptible de virer au vert à tout moment. Et en Turquie, si vous ne démarrez pas tout de suite, ça claxonne, je vous assure !

Dans un site web, l’équivalent de cette fonctionnalité pourrait être la barre de chargement, par exemple, qui, elle aussi, indique l’état du système et donne une idée du temps d’attente.

Bonnes vacances !

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Jean-Yves — 13 July 2011

    Le saviez-vous? En Suisse, les feux rouges, avant de repasser au vert, repassent d’abord un cours instant à la couleur orange.

  • Comment by charleslp — 13 July 2011

    Les nouveaux boîtiers ne bippent pas ?

    On trouve pas mal de feux à décompte en Asie (cf. fr.wikipedia.org/wiki/Feu… )

  • Comment by Fred Lambin — 13 July 2011

    Ce principe de décompte existe aussi à Bucarest en Roumaine, mais pour les piétons. Effectivement très pratique.

  • Comment by Martine — 13 July 2011

    humour : la photo aurait été plus explicite avec des chiffres bien reconnaissables pour le décompte, comme 09 et non 2 traits verticaux…

  • Comment by Secret de Fille — 16 July 2011

    Jean-Yves : en Allemagne et en Autriche aussi, ça m’a beaucoup surprise. En République Tchèque, il y a un boitier sur les feux rouges qui émet un petit claquement lorsqu’on peut traverser. Pratique pour les aveugles !

  • Comment by seb — 17 July 2011

    Pour tester l’ergonomie de site web, le test utilisateur de http://www.testapic.com permet d’obtenir des résultats de qualité en moins de 48h avec des commentaires ciblés.

  • Comment by caro — 19 July 2011

    je me souviens d’une époque en France (en tous cas dans certaines villes) où le petit bonhomme vert clignotait avant de passer au rouge.
    J’ai également connu à Rennes (je ne sais pas si c’est encore le cas) des feux qui parlaient pour permettre aux aveugles (et aux têtes en l’air ;p) de traverser au bon moment.

  • Comment by marjev — 19 July 2011

    Au Canada il y a aussi un compte à rebours, mais plutôt pour les piétons me semble-t-il. J’avais bien aimé l’idée !

  • Comment by Etudiant HETIC — 26 July 2011

    Joli rapprochement entre les feux et le web…

    Pour les feux en Turquie mettre un décompte peut inciter à anticiper le passage au vert de façon telle que si un mec grille à peine le feu rouge d’à côté l’accident est inévitable…Un peu risqué donc…
    Et là le rapprochement au web est que si l’on affiche un temps de chargement assez long..il y a de fortes chances que l’utilisateur quitte la page.

  • Comment by Porte de garage — 26 July 2011

    J’aime toujours ce genre d’analogies entre la virtualité d’une page web, et le fait qu’elle s’appréhende de la même façon que tout autre élément doté d’une utilité.

    Merci pour cette illustration !

  • Comment by maillot de bain — 27 July 2011

    C’est bien sympa ce décompte des secondes avant le passage au feu vert. Mais qu’il y ait un décompte ou pas quand c’est vert ça klaxonne! Sinon pour les feux qui parle on en voit de plus en plus dans les petites villes.

  • Comment by Détecteur de fumée — 27 July 2011

    Ergonome est un métier à part entière et on l’oublie souvent sur le net je trouve…

    Pour revenir à la teneur de cet article, je trouve amusant de faire des corrélations réalité / web…

    Toujours instructif comme méthode !

  • Comment by Simon — 27 August 2011

    J’avais déjà parlé de celui-ci aussi -> http://www.tribords.com/?feu-rou... pour ce qui est du web, c’est d’autant plus vrai depuis l’arrivée des actions asynchrones générées via Ajax : il faut dire à l’utilisateur ce qu’il se passe.

  • Comment by Blog de maths — 28 August 2011

    Le risque c’est qu’un conducteur très pressé parte à -2 ou -3 😉
    Sinon, comme Porte de garage, j’aime cette analogie avec le web

  • Comment by kamagra — 6 September 2011

    salut so ) merci pour cet article intéressant !

  • Comment by Responis — 20 September 2012

    Excellent cet article, j’ai trouvé un petit défaut : le feu tricolore turc n’affiche pas d’animation ! ^^ (rapport aux bannières animées).

  • Comment by transfert de cassettes — 12 November 2012

    Je ne suis jamais allé à Bruxelles, c’est intéressant. Jamais je n’ai vu ça en France ^^.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.