Accueil » Blog » Les 6 avantages de la concision

Les 6 avantages de la concision

Félicitations à l’équipe communication de l’Assemblée nationale qui vient d’améliorer, à la volée, lors de notre rencontre, plusieurs accroches en page d’accueil !

1. Raccourcir les accroches permet d’augmenter la sensation d’aération. Le rapport texte / espace blanc s’en retrouve plus confortable. L’espace blanc attire l’oeil vers les éléments de contenu qui, autrement, assomment.

2. Les titres plus courts gagnent en pouvoir d’accroche. Le cerveau du lecteur peut les agripper avec moins d’énergie et plus d’immédiateté. Le taux de lecture d’un titre court est supérieur, indépendamment du fond. Faites-vous violence. Adoptez la concision comme une fructueuse contrainte.

3. Sur une seule ligne, les titres sont plus élégants. Ils évitent au lecteur l’opération coûteuse d’un retour à la ligne (que les plus vieux d’entre vous se souviennent avec nostalgie de ce bruit tintant du retour de clavier avec les anciennes machines à écrire). Dans le cas présent, on pourrait encore raccourcir ce titre-ci : « Sécurité sanitaire : Xavier Bertrand a présenté le projet de loi ». Je serais tenté de titrer : « Projet de renforcement de la sécurité sanitaire ». Cela peut suffire à ramener le titre sur une ligne.

4. Les photos de petite taille, littéralement insignifiantes lorsqu’écrasées par un gros pavé de texte, prennent déjà davantage de présence lorsque les chapeaux sont rendus plus concis. Une meilleure volumétrie entre l’image et le texte, en somme. Tout cela participe à la physique du contenu. Et l’envie de lire.

5. Le texte a été épuré de ses lourdeurs ou détails non indispensables. S’obliger à plus de concision revient souvent à se recentrer sur l’essentiel. Donc non seulement on gagne en taux d’attention, en taux de lecture, mais on gagne également en fluidité de lecture et en satisfaction (moins de bruit, moins de graisse).

6. Une utilisation de l’espace plus performante. Au sein du même espace, trois actualités peuvent être diffusées au lieu de deux. Et les pixels, sur une page d’accueil, ça compte ! Le taux d’attention reste largement supérieur dans la partie haute de l’écran. 78% de l’attention, en moyenne, se concentre au-dessus de la ligne de flottaison. La concision évite certaines noyades.

Relire pour réduire, voilà donc la chose à retenir.

Bénéficiez de notre expertise en rédaction web !

Commentaires des lecteurs

  • Commentaire by jmh — 21 septembre 2011

    BB: Pas faux. Et quelle alternative choisiriez-vous, pour proposer un prolongement hypertexte? Une petite flèche? Le titre cliquable, souligné au passage de la souris ? Les deux ? J’aimerais beaucoup avoir des données statistiques sur ces différentes variantes.

  • Commentaire by BB — 21 septembre 2011

    En supprimant les "en savoir plus" inutiles, il est encore possible de supprimer du "bruit" parasite et de renforcer la densité d’information sans perte de lisibilité, non?

  • Commentaire by C3M — 21 septembre 2011

    Super article, c’est à mon sens encore plus vrai pour du texte sur internet. Rien ne sert d’avoir une page rempli de texte juste pour combler, les internautes recherches souvent une infos synthétiques.

  • Commentaire by BB — 21 septembre 2011

    Personnellement, je ne mets plus aucun "prolongement". Je rends cliquable le titre, l’accroche et l’image… avec changement d’état au passage du pointeur de la souris tout simplement.

  • Commentaire by jmh — 21 septembre 2011

    @Classics @BB

    Je pense, en effet, qu’un lien explicite marquant le prolongement de l’article reste nécessaire, en supplément du titre cliquable.

  • Commentaire by Classics — 21 septembre 2011

    Bravo jmh c’est un exemple extrêmement parlant.
    Pour ce qui est de la proposition de BB pour le lien vers l’article je trouve ça pas mal. Je ne l’ai pourtant pas mis en place sur mon site car il est parfois nécessaire pour certains d’avoir un lien explicite, le lien sur le titre ou l’image pouvant être ignoré.

  • Commentaire by Muriel Gani — 23 septembre 2011

    Tout dépend, comme d’habitude, du public et du type de site, non ? Un > suffira pour des internautes avertis, pas pour des néophytes. Et il me semble que la quasi totalité des sites de presse ont adopté la solution titre-image-accroche clicables avec changement d’état au survol.

  • Commentaire by charleslp — 27 septembre 2011

    Le lien "en savoir plus" est actuellement très proche du chapeau de l’article suivant, visuellement (même couleur) et géographiquement (le filet de séparation est très discret et l’espace est réparti de façon trop linéaire).

    Il pourrait être intéressant de répartir l’espace de cette manière :

    Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. In ultricies massa a arcu pretium scelerisque. Etiam eu libero quis tortor bibendum feugiat. Etiam id tempus elit.
    [lien "en savoir plus" souligné ou avec une puce]
    [zone de respiration]
    [filet un peu plus visible]
    [chapeau de l’article suivant]

    Par ailleurs, le libellé "en savoir plus" pourrait avantageusement être remplacé par un lien souligné "Lire la suite…", sans doute plus explicite.

    Placer ce lien à la suite du texte (plutôt qu’après un retour à la ligne) renforcerait l’association <résumé de l’article> + <lien permettant d’accéder à l’article>. En revanche cette modification impliquerait une suppression des liens du type "voir la vidéo de cette audition". Une modification qui pourrait être intéressante à terme pour le lecteur : il pourrait ainsi consulter la vidéo et l’article sur une seule page. Mais la mise en valeur de la vidéo serait moindre.

    A force de petites retouches, on améliore l’expérience utilisateur… 🙂

  • Commentaire by jmh — 28 septembre 2011

    @charleslp: Merci pour votre commentaire consistant, avec un éclairage d’ergonome. Concernant le lien "pour en savoir plus", c’était tout un point de réflexion, le problème étant qu’il n’y a pas véritablement une "suite" aux articles, mais des liens vers des documents variables. D’où la difficulté. Mais il est tout à fait exact de dire que le "pour en avoir plus" reste un peu imprécis et peu prédictible.

  • Commentaire by charleslp — 29 septembre 2011

    S’il n’y a pas de suite aux articles alors le libellé est effectivement correct.

    Une chose est sûre : les modifications "à la volée" de ce type sont très recommandables !

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.