Accueil » Blog » 3 générations d’architecture web

3 générations d’architecture web

A vrai dire, quand je regarde dans le rétroviseur du web, je vois ceci…

Première génération : le nombril

Développer la “notoriété” de l’entreprise. Montrer ses plus beaux bureaux, son passé glorieux. Avoir une belle “carte de visite”. Regarder son nombril. Telle était souvent la caractéristique des premiers sites web.

Un site web qui commence par “historique” ou “organigramme” trahit, de facto, une forme d’égocentrisme. Ces rubriques n’intéresseront que le Président d’honneur, et encore.

La question qui occupe le centre d’un site de première génération est le “Qui sommes-nous ?“.

Voici à quoi ressemble une architecture de première génération :

  • Qui sommes-nous ?
  • Organigramme
  • Historique
  • Fonctionnement
  • Structure
  • Présidence
  • Valeurs

Exemple d’architecture de première génération :

Source : www.electrochrome.fr


Deuxième génération : l’étagère

Mettre l’offre en valeur, les produits, les services,… telle est l’ambition du site web de deuxième génération.

On dépasse le stade de la carte de visite, on accepte de mettre l’entreprise en retrait derrière ce qu’elle vend. Le site web est déjà plus centré sur les besoins de l’utilisateur, mais il n’est pas à l’abri du jargon commercial (pour les produits) ou administratif (pour les services).

La question qui occupe le centre d’un site web de deuxième génération est : “Que faisons-nous ?”.

  • Que faisons-nous ?
  • Nos produits
  • Nos services
  • Notre catalogue
  • Notre portfolio
  • Nos points de vente
  • Nos formulaires

Voici des rubriques typiques d’une architecture de deuxième génération :

Source : www.sapagroup.com/…

Troisième génération : l’action

Le site web de troisième génération est entièrement tourné vers les utilisateurs. Il utilise des verbes d’action qui collent aux motivations pour lesquelles les gens sont venus ou pourraient décider de venir.

La question au centre d’un site web de troisième génération est : “Ce que vous pouvez faire ici”.

  • Que pouvez-vous faire ici ?
  • Envoyer un fax en 2 clics
  • Réserver un hôtel
  • Publier, éditer et partager des photos
  • Remplir sa déclaration d’impôt en ligne
  • Commander le catalogue papier
  • Et des milliards d’autres choses utiles.

Voici un exemple d’architecture de troisième génération (telle que je la définis ici… car ça nous ramène quelque part au web “2.0”) :

Source : feedburner.com

Ci-dessous, le site LinkedIn exprime son offre dans la partie centrale de l’écran, exclusivement sous la forme d’arguments et d’actions.

Source : linkedin.com

Bien sûr, une rubrique “Qui sommes-nous” reste nécessaire (et même obligatoire dans le cas de l’e-commerce), mais les sites actuels (du moins les bons) laissent la part belle aux utilisateurs.

Y aura-t-il une quatrième génération d’architecture ? Celle que l’utilisateur dessine lui-même ? Notez que les expériences en la matière n’ont pas toujours été concluantes. La BBC, par exemple, après avoir tenté l’affaire pendant un an, est revenue vers une page d’accueil statique, non modulable.

Vous souhaitez un conseil pour votre architecture d’information ?

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.