Accueil » Blog » Optimiser les images pour le SEO

Optimiser les images pour le SEO

Comment optimiser une image pour améliorer son positionnement dans les résultats des moteurs, sachant qu’à l’heure de la recherche universelle, il est important de penser son référencement en prenant en compte le multimédia ?

Mise à jour 2016

Pour rappel, la recherche universelle est un concept mis en place par les moteurs de recherche depuis début 2007 qui consiste à afficher l’association de plusieurs médias en réponse à une requête unique. Sur Google, ce concept se traduit par exemple par l’intégration de données vidéo, images, d’actualités ou d’informations géolocalisées au sein des pages de résultats du moteur.

Parmi tous les supports multimédias, présentons comment optimiser une image.
Le code HTML d’une image se présente comme suit :

< img src="http://yellowdolphins.com/pyramide-inversee.jpg" alt="pyramide inversee" width="384" height="295" >

Que faut-il faire pour améliorer la prise en compte de l’image par les moteurs ?

  • Renseigner l’attribut ALT en intégrant 3 ou 4 mots pertinents (jusqu’à 10 mots, raisonnablement) – voir à ce propos l’article Straight from Google: What You Need to Know rédigé par Matt Cutts. Les moteurs ne lisent pas le texte inclus à l’intérieur de l’image, il faut donc à plus forte raison renseigner l’attribut ALT ou proposer des fichiers intégrant ces mots-clés. Mis à part donner une information supplémentaire pour les moteurs, cet attribut fournit donc également une explication cruciale aux personnes présentant un déficit visuel – un critère d’accessibilité donc incontournable.
  • Donner un nom pertinent à l’image en introduisant des mots clés séparés par un tiret – ou un underscore _, la pire solution étant les mots concaténés (suivant ce même article de Matt Cutts). On aura donc :
    – Parfait : mot-cle.jpg ou mot-cle.gif ou mot-cle.png
    – Acceptable : mot_cle.jpg ou mot_cle.gif ou mot_cle.png
    – A proscrire : motcle.jpg ou motcle.gif ou motcle.png
  • Privilégier les formats .jpg ou .gif (pour le vectoriel) au format .png ou .tiff.
  • Renseigner l’attribut width et height des images qui permettra aux moteurs d’afficher la taille de l’image juste en-dessous de celle-ci dans les résultats.
  • Si l’image est cliquable, renseigner l’attribut title qui n’a aucun poids pour le référencement, mais donne une information supplémentaire pour l’internaute :
    <a href=http://yellowdolphins.com/pyramide-inversee.jpg" alt="pyramide inversee" 
    title="la pyramide inversée va de l'essentiel à l'explicite">Pyramide inversée</a>
  • Le contexte de l’image ou texte sera en relation directe avec l’image, par exemple :
    La pyramide inversée consiste à présenter l’information clé immédiatement accessible en haut de la page afin d’atteindre efficacement sa cible et de développer ensuite vers le plus détaillé et le plus précis.

Les premières lignes résument l’information en s’appuyant sur les 5W et le 2H.Définition de la pyramide inversee

  • Le texte autour de l’image est constitué de la légende de la pyramide inversée (le cas échéant)
  •  La balise title de la page contient le mot-clé de l’image
  •  La balise meta description contient le mot-clé de l’image

Vous pouvez fournir à Google des détails supplémentaires sur vos images, et indiquer les URL des images susceptibles de ne pas être prises en compte en ajoutant des informations dans un sitemap Web.

Faites appel à nos services pour améliorer votre référencement naturel !

Commentaires des lecteurs

  • Commentaire by Cocokreyol — 27 août 2014

    Mais comment faire derrière pour pouvoir faire du référencement dessus? Par exemple, je souhaite que lorsqu’un utilisateur tape un mot-clé, une de mes photos apparaisse sur Google image?

  • Commentaire by Isabelle. — 31 août 2014

    Bonjour,
    Je vous conseille :
    – d’utiliser une image informative dans l’article
    – de renseigner l’attribut alt dans le code HTML avec un descriptif informatif
    Google devrait faire le reste 😉
    Beaucoup de succès dans votre démarche !
    Isabelle.

  • Commentaire by Adrien — 25 février 2015

    Article très complet et très intéressant merci

  • Commentaire by Concours de Pronostics — 1 septembre 2015

    Merci pour ces indications, je me demandais justement jusqu’à combien de mots on pouvait mettre pour les attributs alt.. maintenant j’ai la réponse.

Votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Je suis un humain*

Je désire m'abonner à vos publications