Accueil » Blog » La colonne de droite convertit très peu

La colonne de droite convertit très peu

 

Nous rencontrons cette réalité chez la plupart de nos clients : les taux de clic dans la colonne de droite sont nettement inférieurs aux taux de clic dans la colonne centrale.

Dans cet exemple, un call-to-action situé en bas de page convertit 10 fois plus que le call-to-action situé plus haut, dans la colonne de droite.

Comparaison des taux de clic entre la colonne centrale et la colonne de droite d'un site web.

 

Les lecteurs qui terminent un article qu’ils ont vraisemblablement apprécié sont davantage susceptibles de basculer vers une offre commerciale. Le call-to-action ponctue la lecture, à un moment où le visiteur est en confiance.

Bien sûr, le format graphique impacte aussi le taux de clic. Ainsi que le libellé (la variable rédactionnelle). Mais le zoning, à en croire les statistiques, joue énormément. Et l’impact de la colonne de droite reste souvent sur-estimé.

Intéressé(e) par l’analyse de trafic ? Suivez notre formation web analytics et stratégie de contenu !

Commentaires des lecteurs

  • Comment by BrunoT — 22 December 2014

    Bonjour,

    Cela semble logique puisque nombreux sont ceux qui veulent en savoir un peu plus avant de “s’engager”.
    Alors je pense que c’est plus du au fait que l’appel à l’action se trouve en début ou en fin de contenu, vous ne croyez pas?

    Cordialement,

    Bruno

  • Jean-Marc Hardy

    Comment by Jean-Marc Hardy — 22 December 2014

    @ Bruno : Oui, une question d’apprivoisement : savoir un peu plus avant de s’engager. En tout cas lorsque le produit l’exige. Dans le domaine des services, par exemple. Plus la mécanique de lecture en tant que telle : la colonne centrale capte bien plus de fixations et conduit, le cas échéant, le lecteur dans la profondeur de l’article, là où la colonne de droite reste secondaire la plupart du temps.

  • Comment by Scalaire5547 — 22 December 2014

    Mais quelle est la fonction principale de la colonne de droite ? Sur beaucoup de sites on retrouve la pub, les documents les plus lus, les plus partagés, les dossiers spéciaux, bref du contenu transverse et sans réel rapport avec ce qui est lu. Dans votre cas, et je suis d’accord avec BrunoT le lecteur ne fait pas le rapport forcément avec l’information principale et à besoin de lire en entier la page avant de s’engager.

    Mais c’est une expérience Intéressante.

  • Comment by Jérémy — 18 January 2015

    Je suis certain que cette étude est sérieuse et fondée. Pourtant, je dois avouer que je viens de me commander l’ouvrage ‘Bien rédiger pour le web’, que j’ai découvert sur votre site… colonne de droite !

  • Jean-Marc Hardy

    Comment by Jean-Marc Hardy — 18 January 2015

    @ Jérémy :
    Vous êtes une très agréable exception statistique… merci 😉

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.