Accueil » Publications » Articles » Méthodologie : comment rédiger pour le Web
Facebooktwittergoogle_pluslinkedinmail

Méthodologie : comment rédiger pour le Web

Comment bien rédiger pour le Web et améliorer son référencement naturel? Adoptez une méthodologie afin d’écrire plus vite et de manière plus optimale pour Google. Consultez ce guide afin de mieux optimiser vos pages ! 

Sommaire :

Connaître sa cible et ses objectifs

Comment procéder pour communiquer la bonne information et influencer le comportement de ses visiteurs ? Dressez le profil de votre cible et répondez à sa demande tout en tenant compte des objectifs de l’entreprise.

  • Quelles sont les caractéristiques de la cible : sexe, âge, profession, habitudes web, niveau d’éducation, comportement de recherche, comportement d’achat et de recherche, mots clés, langage, etc. ? Quels sont les besoins et les attentes de la cible ?
  • Quels sont les objectifs de l’entreprise et comment va-t-elle les réaliser ? Quel message l’entreprise souhaite-t-elle faire passer ? Quelles sont les valeurs à mettre en avant ?

Déterminer les informations-clés à transmettre

Une fois le sujet défini et les objectifs fixés, donnez-vous toutes les chances pour que le message atteigne la cible. Appuyez-vous pour cela sur les lois de proximité : au plus vous êtes proche de votre lecteur, en parlant de lui, au plus vous l’intéressez. Les 4 plus populaires sont les lois géographique, chronologique, sociale et psychoaffective.

Les 4 lois de proximité: géographique, socioprofessionnelle, affective, temporelle

Les lois de proximité: géographiques, socioprofessionnelles, temporelles, affectives

Définir le message essentiel

Le message essentiel tient en 2 ou 3 lignes, soit +- 200 à 400 signes. Pour n’oublier aucune question, aidez-vous des 5W et 2H: qui, quoi, quand, où, pourquoi, comment, combien (who, what, when, where, why, how, how much) ?

Rédiger le message essentiel et dresser le plan

Formulez le message essentiel en commençant par l’information la plus importante.

Dressez ensuite le plan de votre article :

  • Les idées principales, qui deviendront vos titres.
  • Les points développés par idée, qui deviendront vos paragraphes.
  • Les mots clés pour chaque point. Vous affinerez ces mots clés par la suite.

Définir l’angle d’attaque

Comment aborder l’article, plus précisément sous quel angle ?

  • Humain (stupeur, tristesse, désarroi, héroïsme, incrédulité, etc.)
  • Économique (coût, répercussion sur la communauté, croissance, inflation, etc.)
  • Politique (enjeux, conséquences au niveau mondial, position du monde politique, etc.)
  • Historique (précédents, à venir, situations comparables, etc.)

Choisir le genre

Sous quel format allez-vous traiter le sujet ?

  • Reportage : témoignages, descriptions, combinaison d’observations et citations
  • Actualités : contenu factuel, professionnel, exhaustif, impartial
  • Analyse : arguments, développement, conclusion

Une fois que vous avez défini tous ces éléments, écrivez l’article.

Mettre son article en page

Il s’agit ici de tenir compte de l’organisation spatiale de la page en fonction de l’interface. Votre texte doit s’y couler et offrir un maximum de confort de lisibilité tout en convertissant le visiteur.

S’agit-il d’une page d’accueil, d’une page de 2e niveau, d’une page d’arrivée pour un produit ou un service ? Adaptez votre texte.

 

Zoning illustrant l'organisation de la page d'accueil

Sur la page d’accueil, les textes seront concis, organisés en chunks.

 

Zoning illustrant l'organisation de la page interne

Sur une page interne, les textes seront plus longs et offriront des pistes d’approfondissement.

Zoning illustrant l'organisation de la page d'arrivée

Sur les pages d’arrivée, les textes seront tournés vers l’action.

Aller à l’essentiel

  • Hiérarchisation de l’information selon la pyramide du contenu (granularité du premier niveau aux niveaux profonds de l’architecture de l’information).La pyramide du contenu d'un site : aller du bref et du pointu vers le détail dans les pages de niveaux inférieurs
  • Priorisation de l’information : localisation des informations importantes au-dessus de la ligne de flottaison, en début de paragraphe (2 premiers mots), de titre, de liste à puces, de lien, etc.
  • Rédaction sur le plan de la pyramide inversée : droit au but, l’essentiel de l’information est livré d’emblée. Les détails sont abordés plus tard dans le texte.

Pyramide inversée - Technique utilisée pour présenter l'essentiel de l'information en premier

Définir ses mots-clés

Ils correspondent aux mots utilisés par votre cible. Un bon mot clé doit à la fois être populaire auprès de la cible et se positionner sur les pages de résultats. Attention, Google est capable de comprendre le sens général d’un contenu, sans que le mot clé utilisé dans la requête de l’utilisateur ne soit intégré dans la page. Définir ses mots clés permet néanmoins de se concentrer sur un champ sémantique spécifique pour un contenu.

Première liste de mots-clés

  • Faites une réflexion de groupe ou un brainstorming avec vos collaborateurs.
  • Déterminez une liste de termes spécifiques du métier.
  • Cherchez des synonymes et analogies.
  • Listez les avantages et défauts du produit/service, travaillez ensuite sur cette sémantique.
  • Analysez les pages d’or ou pages jaunes et les annuaires téléphoniques.
  • Consultez les articles de presse ou tout autre document sur le sujet.
  • Visitez les forums, blogs et extrayez des expressions-clés.
  • Demandez une liste de mots-clés à vos clients.
  • Analysez le langage courant des utilisateurs.
  • Étudiez les mots-clés des sites concurrents.
  • Analysez les résultats de requête sur les moteurs de recherche ou annuaires.
  • Analysez les répertoires et annuaires comme Dmoz.org tant dans la nomenclature des rubriques que dans la description du site.

Outils et aides en ligne

  • Considérez les Recherches associées des moteurs de recherche.
  • Faites appel aux outils de suggestion de mots-clés, par exemple Google SuggestÜbbersuggestKeyword Tool, Answerthepublic.com.
  • Utilisez les générateurs de mots-clés (Google Adwords, SEMRush.com, etc.) ; ils donnent une indication quant au nombre de fois que les mots-clés ont été saisis et ils suggèrent également des expressions connexes.
  • Tirez profit de Google Trends pour connaître la popularité d’un terme sur une période donnée. Il donne les tendances des recherches par les internautes. Grâce à cet outil, vous déterminerez si le thème pressenti est porteur. Vous saurez également quand commencer à rédiger vos articles dans le cadre du référencement prédictif.

Optimiser les mots-clés dans une logique de conversion

Où faut-il placer ses mots-clés pour qu’ils soient mieux pris en compte et à quelle fréquence ?

A l’idéal, vous placerez les mots clés dans les balises title et meta  description. La meta keywords n’a aucun poids pour le référencement, mais elle peut être utilisée par le moteur de recherche interne du site. Renseignez-vous auprès de l’équipe IT.

Les mots clés dans l’URL  ont perdu en poids pour le SEO, néanmoins, ils sont un indicateur de pertinence pour l’utilisateur.

Les titres h1 et h2 contiendront les mots clés.

Vous pouvez également ajouter les mots clés ou leurs variantes dans le chapeau et le corps de texte. N’exagérez jamais sous peine de sanctions de la part des moteurs !

Quant aux images, vous intégrerez des mots clés pertinents, en relation avec l’image, dans l’attribut alt, le nom du fichier et la légende.

Si votre site est construit selon la logique des « cocons sémantiques » (par thèmes), vos rubriques devraient tout naturellement contenir des mots clés en relation avec la thématique abordée.

Dans le schéma ci-dessous, nous indiquons à quels endroits insérer les mots clés : title, meta description, URL, titres h1 et h2, chapeau, attribut alt, nom de fichier de l’image et légende. Vous insérerez également des mots clés dans les ancres, mais attention à ne pas les suroptimiser !

 

Schéma présentant les différentes zones où il est important de placer ses mots clés

Copyright : yellowdolphins.com

Optimiser chaque micro-contenu pour l’internaute et les moteurs

Chaque page doit être optimisée pour améliorer son référencement.

Quels contenus devez-vous optimiser ?

Optimiser chaque contenu

Améliorer la lisibilité des pages

Nous vous présentons ci-dessous quelques critères rassemblés en un seul schéma, illisible, ce qui devrait vous convaincre de soigner la lisibilité de vos pages !

 

Lisibilité

Copyright : yellowdolphins.com

Mesurer ses contenus via les statistiques et apporter les corrections

Des outils d’analyse sont mis à disposition gratuitement par Google, utilisez-les !

Intégrer son article dans une stratégie éditoriale

Moins de contenu, mais du contenu utile et utilisable. Les pages web sont rédigées dans une logique de conversion et s’intègrent dans un processus plus large englobant marketing, référencement, KPI, stratégie éditoriale, ergonomie, etc.

Envie d’en savoir plus sur la stratégie de contenu ? Consultez nos 30 techniques de stratégie de contenu passés au crible.

Pour en savoir plus

Isabelle Canivet