Accueil » Blog » Rédacteurs web versus référenceurs

Rédacteurs web versus référenceurs

Avoir du contenu pertinent et qui intéresse le lecteur est une chose.
Avoir un contenu qui génère du trafic grâce à un bon référencement en est une autre.

Comment faire en sorte de concilier les deux ?
Un bon rédacteur web doit-il nécessairement être une bête de référencement ?
Ou bien faut-il envisager 2 compétences bien distinctes, mais ô combien complémentaires ?

Suivre une formation de type Référenceur et Rédacteur web

L’IUT de Mulhouse a, pour sa part, répondu à la question en proposant depuis 2008 une licence professionnelle intitulée Référenceur et Rédacteur Web, la première formation diplômante sur ce domaine en France à un niveau L (bac + 3).
Faut-il considérer qu’il s’agit là de la voie royale en la matière ?
Les avis sont partagés.

Contenu d’appel ou contenu de fond ?

Etre capable d’intégrer directement les bons mots-clés qui performeront à l’heure du référencement peut sembler être un défi permanent pour tout rédacteur web. Mais tout dépend aussi de l’objectif visé par du contenu rédigé. Certains peuvent, en effet, servir d’appels à destination des moteurs de recherche, alors que d’autres, plus informatifs, misent davantage sur le fond pour informer des internautes déjà captés par le référencement.

Démarche éditoriale pour les moteurs ou les internautes ?

En toute logique, 3 étapes sont à envisager dans toute démarche éditoriale :

  • Définition des mots-clés qui permettront un référencement optimal.
  • Rédaction proprement dite, intégrant ces mots-clés.
  • Suivi de l’évolution de ce contenu, avec des optimisations permanentes à envisager.

Référenceur et rédacteur : une seule personne ?

Evidemment, l’idéal est qu’une seule et même personne puisse se charger de tout cela en même temps. Mais est-ce bien raisonnable ? Les contraintes et objectifs d’un référenceur, orientés moteur de recherche ne sont-ils pas trop éloignés de ceux d’un rédacteur, orienté internaute ? Qui optimise le code, la structure du site, etc. ?

Choisir des mots-clés est une chose, mais l’accompagnement technique de cette partie (optimisation des codes et de la structure du site, tags…) doit-il vraiment incomber à un rédacteur web qui a également d’autres tâches à réaliser en matière de contenu ?
Bien sûr, un rédacteur doit être formé à la rédaction web.
Et un référenceur acquérir les bases de la stratégie éditoriale et de la communication.

Quelle stratégie en matière d’optimisation du contenu ?

Pragmatisme et créativité sont-ils toujours compatibles ? Sans doute l’écart entre les 2 concepts a-t-il plus de chance de grandir à mesure qu’un site voudra à tout prix faire partie des blockbusters, rentabilité économique oblige. Ce qui ne veut évidemment pas dire qu’un tel site soit, nécessairement, plus pauvre en qualité éditoriale, mais la façon de le mettre en valeur sera forcément différente.

Démarche SEO et rédaction web : toutes deux indépendantes ?

Une réelle démarche SEO doit-elle être indépendante de la rédaction en tant que telle, afin de mieux définir les objectifs et les priorités et de pouvoir, plus facilement, et plus efficacement surtout, passer de la théorie à la pratique ? C’est la raison d’être première d’un site internet, son propre positionnement et sa propre stratégie, qui doivent, avant tout, guider toute démarche éditoriale et de référencement.

Optimisation technique et alimentation de la longue traîne

Comment assurer une optimisation pertinente du site en matière de référencement ?
Comment mettre en place le processus de collaboration entre le référenceur et le rédacteur web ?
Incombe-t-il au référenceur d’optimiser les pages stratégiques et d’assurer un suivi du positionnement et au rédacteur d’alimenter la longue traîne ?
Les questions sont posées…

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.