Accueil » Blog » Comment optimiser une vidéo pour le SEO

Comment optimiser une vidéo pour le SEO

Quels sont les éléments à optimiser pour le référencement d’une vidéo ? Métadonnées, nom de fichier, lien de lancement de la vidéo, page HTML, mots-clés, qualité du son et de l’image, sitemap, etc. Autant d’éléments à prendre en compte pour un meilleur référencement des fichiers vidéos.

Avant tout, il est nécessaire de comprendre que pour juger de la pertinence d’une vidéo, les robots se basent sur le texte mis à leur disposition : les transcriptions, les métadonnées de la vidéo, le résumé renseigné lors de la publication sur la plateforme ou le texte de la page du site contenant la vidéo, le lien qui la lance, les métadonnées de la page qui la contient, le nom du fichier, etc.

Mise à jour 2016

Qualité de la vidéo comme critère SEO

Pour commencer, offrez une vidéo de qualité.

  • discours de la vidéo rédigé sur le modèle de la pyramide inversée (l’essentiel en premier)
  • bande sonore de bonne qualité
  • image de bonne qualité
  • durée adaptée au comportement de votre cible

Où publier ses vidéos ?

Trois cas de figure se présentent :

  • La vidéo est présente sur une plate-forme de partage dédiée à ce média (YouTube, Dailymotion, etc.) ; ce sont ces dernières qui bénéficient du trafic. La stratégie de référencement repose alors sur le buzz, le but est de faire promouvoir un événement et gagner ainsi en notoriété et en visibilité sur ces plates-formes.
  • Afin de tirer profit de ces plates-formes de publication, un extrait de la vidéo est publié sur la plate-forme de partage et renvoie vers une landing page optimisée sur le site qui, elle, contient alors l’intégralité de la vidéo.
  • La vidéo est insérée uniquement sur une page du site, et non pas sur une plate-forme de partage de vidéos. Le site bénéficie de l’intégralité du trafic engendré par la vidéo.

Publier la vidéo sur votre site

Vous décidez de publier les vidéos sur votre site. Sachez néanmoins que vous pouvez également publier le fichier sur des plates-formes dédiées (YouTube) et donner la possibilité de visionner la vidéo également sur votre site via un “embed”.

Respectez les consignes suivantes :

  • nom de fichier pertinent : mots-clés séparés par des tirets (-) contenant éventuellement le nom video 
  • renseignement des métadonnées (propriétés) du document : titre, descriptif riche en mots-clés, etc.
  • balisage de vos vidéos avec schema.org : les snippets enrichis (rich snippets) attirent l’attention sur la SERP (vignette de la vidéo, les commentaires, etc.)
  • implémenter les Facebook share et RDFa pour vidéos, le cas échéant
  • ajout de la vidéo au fil RSS
  • optimisation du lien qui lance la vidéo en y intégrant des mots-clés, sans exagération; insertion du mot ” video “
  • optimisation de la page de lancement, c’est-à-dire la page web qui contient la vidéo : balise title, h1 et h2, texte comprenant des mots-clés mis en gras, front-loading, etc.
  • pages monothématiques : une page = une vidéo
  • retranscription ou résumé complet du contenu de la vidéo afin de faciliter l’indexation pour les moteurs, et l’accessibilité à la vidéo
  • insertion de sous-titres dans la vidéo
  • regroupement des vidéos sous un seul répertoire

Les formats suivants sont lus par Google : mpg, .mpeg, .mp4, .m4v, .mov, .wmv, .asf, .avi, .ra, .ram, .rm, .flv, .swf.

Longueur du titre de la vidéo sur la SERP

La requête contenant « vidéo » change la SERP.

Créez un sitemap.
Créez un Sitemap vidéos que vous soumettrez aux moteurs (pour Google via la Search Console ou en insérant l’URL dans le fichier robots.txt). Les sitemaps vous permettent d’informer Google de l’existence de vos fichiers vidéos en ligne, ainsi que des métadonnées associées, afin qu’elles soient ajoutées à l’index de recherche Google Vidéos. C’est d’autant plus important si la navigation sur votre site repose sur JavaScript ou Flash. Veillez à ne pas dépasser 50 000 vidéos par sitemap.
Dans un sitemap pour vidéos, vous pouvez ajouter des informations complémentaires comme la durée de la vidéo, la date de publication, la catégorie, etc., mais les données suivantes sont obligatoires :

  • Le titre
  • La description
  • L’URL de la page de la vidéo
  • L’URL de la vignette
  • L’URL de la vidéo ou du player vidéo

Concevez une vignette.
Google utilise une vignette quand il affiche un site dans la section Vidéos correspondant à…. L’image doit faire au minimum 160 x 90 pixels et au maximum 1 920 x 1 080 pixels. Elle sera affichée à côté du lien cliquable. Google identifiera les vignettes illustrant vos vidéos en fonction des informations trouvées sur votre site, dans votre sitemap ou dans vos balises. Si vous indiquez l’emplacement du contenu (c’est-à-dire l’URL du fichier vidéo), Google peut générer des vignettes automatiquement à partir de votre vidéo.

Partagez vos vidéos.
Pensez aux réseaux sociaux. Insérez les fonctionnalités de viralisation sur la page contenant la vidéo : boutons J’aime de Facebook, Google+, Twitter, Facebook, etc. Elle sera ainsi appréciée, partagée et drainera potentiellement du trafic sur la page. Relayez l’information sur Twitter, Facebook, Google+, etc.

Suivez vos statistiques.
Intégrez des codes de suivi pour chaque vidéo et suivez vos statistiques de trafic.

Publier la vidéo sur YouTube

Nous nous concentrons ici sur Youtube, le leader des plates-formes de partage vidéos.
Le système de classement de Youtube se base sur les critères suivants :

  • nombre de vues
  • temps de vision de la vidéo par l’utilisateur (taux de rétention)
  • nombre de fois où la vidéo apparaît dans la playlist d’une personne
  • nombre de commentaires
  • nombre de partages
  • quantité de « J’aime »
  • nombre d’abonnés que l’hébergeur de la vidéo possède
  • voire le nombre de fois où cette vidéo a été incorporée dans un site web

Comment optimiser la visibilité de vos vidéos sur YouTube ?

Renseignez les métadonnées.

  • Le titre est descriptif et non ambigu. Il contient des mots clés. Mieux vaut le limiter à 70 caractères espaces compris : au-delà de 70 caractères, le titre n’est pas visible dans son intégralité dans les résultats de recherche.
  • Dans la description, vous présenterez la vidéo, ajouterez des appels à l’action (« Partagez », « abonnez-vous à la chaîne », etc.). Pensez à ajouter des liens (vers d’autres vidéos, des playlists, votre site, vos autres réseaux sociaux, etc.). Les mots-clés seront un mixte entre les thématiques de votre vidéo/chaîne et le contenu de votre vidéo.
  • Vous pouvez utiliser des hashtags dans les titres ou descriptions de vos vidéos pour vous assurer que les internautes trouvent vos vidéos lorsqu’ils recherchent un hashtag particulier. Suivez les règles de la communauté : https://www.youtube.com/yt/policyandsafety/fr/communityguidelines.html.
  • Attention, les tags ne sont plus utilisés sur YouTube. Il s’agissait de mots clés descriptifs que vous pouviez ajouter à votre vidéo afin d’aider les internautes à découvrir votre contenu.

 

Les métadonnées à renseigner sur YouTube

Décrivez votre vidéo et définissez les paramètres de publication.

Adaptez le format.
Mieux vaut opter pour un format vidéo compatible avec le plus large panel d’ordinateurs, de logiciels ou périphériques. YouTube, par exemple, accepte les formats .MOV, .MPEG4, .AVI, .WMV, .MPEGPS, .FLV, 3GPP et WebM. Si vous utilisez un format de fichier qui n’est pas mentionné ci-dessus, utilisez l’outil de dépannage pour apprendre comment convertir votre fichier.
Vous pouvez trouver un logiciel libre en lançant la requête « recherche de convertisseur de vidéo sur le Web ».

YouTube préconise un encodage avec les résolutions suivantes :
2160p : 3 840 x 2 160
1440p : 2 560 x 1 440
1080p : 1 920 x 1 080
720p : 1 280 x 720
480p : 854 x 480
360p : 640 x 360
240p : 426 x 240

Limitez la durée de la vidéo.
Elle ne doit pas durer plus de 15 minutes, à la base, mais YouTube offre une alternative. Quoi qu’il en soit, proposez une vidéo avec une bande audio et une définition de qualité.

Profitez des traductions.
YouTube permet de créer des sous-titres pour votre vidéo, ce qui élargira l’audience. De plus, la transcription permet une meilleure indexation par les moteurs. Pour faciliter la traduction, veillez à proposer des tournures simples et des textes compréhensibles lors de la rédaction du script.Vous pouvez créer les sous-titres vous-même, par exemple avec CaptionTube (gratuit en ligne) ou des logiciels comme Subtitle Workshop (libre) ou encore MovCaptioner.

Ajouter des sous-titres dans YouTube

Intégrez des sous-titres dans vos vidéos !

Suivez les web analytics de votre vidéo. YouTube Analytics sur YouTube fournit des rapports sur les revenus, sur la durée de la session de visionnage et sur l’interaction.

Consultez le Centre d’aide de YouTube.

Faites appel à nos services pour améliorer votre référencement naturel !

Et au passage… abonnez-vous à notre chaîne YouTube ! Nous y parlons stratégie de contenu web et SEO 🙂

Commentaires des lecteurs

  • Comment by Stéphane — 14 April 2014

    Bonjour,

    Très bon article sur le sujet !
    Une remarque concernant la reconnaissance vocale. Je ne vois pas pas comment il est possible de, je cite, “l’exploiter” étant donnée qu’il s’agit d’une analyse automatique de Youtube. Par, ailleurs j’ai pu démontré que les transcription Youtube ne sont pas indexées. Essayez de taper “pytheas marseille” dans le champ de recherche de Google, puis dans celui de Youtube. Vous trouvez la première vidéo référencée (Aix-Marseille université) sur Google et non sur Youtube, alors que cette vidéo est hébergée à deux endroits (nos serveurs et Youtube).

    La conclusion est que la transcription est bien efficace pour améliorer le référencement des vidéos, mais pas chez youtube 😉

    On pourrait également citer également que le respect des balises schema.org qui est un élément important de l’optimisation du référencement.

    Bien cordialement
    Stéphane
    Kalyzée

  • Isabelle Canivet

    Comment by Isabelle Canivet — 19 October 2016

    Bonjour Stéphane,
    Merci pour ce commentaire.
    L’article a été mis à jour 😉

Votre commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.