Accueil » Blog » Localisation des mots clés : 10 erreurs

Localisation des mots clés : 10 erreurs

Auteur : Christian Arno, Lingo24.

Pour attirer les utilisateurs d’Internet vers votre site Internet et pour optimiser votre contenu, votre stratégie SEO doit s’adapter aux exigences en constance évolution des algorithmes des moteurs de recherche. Voici 10 erreurs à ne pas commettre pour bien localiser vos mots-clés.

Ne pas ignorer les utilisateurs d’internet

Bien entendu, vous devez adapter la rédaction de vos contenus, et donc la localisation de vos mots-clés aux utilisateurs d’Internet : écrivez pour vos lecteurs, et non pour les moteurs de recherche. Vous devez donc utiliser les outils de recherche de mots-clés (Adwords étant le plus connu de ces outils, mais ne négligez pas d’autres outils comme Bing Ads, entre autres) pour orienter la localisation des mots-clés en filtrant les recherches des utilisateurs en fonction de la zone géographique ciblée.

Ne pas cibler agressivement un mot-clé

L’algorithme Panda de Google a sifflé la fin de la récréation pour l’optimisation des contenus de type « content farm », il ne suffit plus de « farcir » le contenu Web de mots-clés pour diriger les utilisateurs Internet vers son site. Ne choisissez pas de mots-clés trop génériques ou sans rapport direct avec votre contenu, mais déclinez plutôt des variantes du mot-clé principal de votre contenu, bien ciblé, à petite dose, en vous servant du Générateur de mots-clés d’Adwords.

Eviter le jargon

Le jargon interne très spécialisé attire rarement les nouveaux utilisateurs vers votre contenu, pensez toujours à des mots-clés grand public en priorité, quitte à utiliser certaines expressions internes en les expliquant pour vos lecteurs, ce qui permettra d’ailleurs d’utiliser des variantes de votre mot-clé principal de manière naturelle et non agressive.

Ne pas se focaliser sur trop de groupes de clients

Plus votre audience ciblée sera précise, plus les utilisateurs pourront arriver directement sur votre contenu. Votre contenu doit être spécifique, et cibler un lectorat précis. Vous ne devez pas vous disperser lors de la rédaction, car en voulant attirer un lectorat trop large, vous risquez de ne pas optimiser votre contenu au mieux. La règle d’or ? Un article ciblé sur un mot-clé principal avec quelques variantes, pour attirer efficacement un lectorat ciblé.

Ne pas ignorer les mots-clés de longue traîne

N’oubliez pas les mots-clés de longue traîne ! En effet, ils vous rapporteront peut-être seulement quelques visites par jour, mais si vous générez beaucoup de contenu ciblé, vous serez gagnant sur le volume, car c’est le référencement global de votre site, et le nombre de visites quotidiennes, qui vont s’accroître. Ne pensez pas que le contenu ciblant les mots-clés de longue traîne ne doit pas être précis : le but est de cibler les mots-clés très précis, mais recherchés par moins d’utilisateurs que les mots-clés les plus recherchés.

Ne pas utiliser seulement des mots-clés simples

Les utilisateurs cherchent tout autant un seul mot-clé très précis qu’une expression ou phrase-clé composée de plusieurs mots-clés associés afin d’affiner leur recherche, comme vous pouvez le voir dans cet article sur les mots clés. Pensez à associer plusieurs mots-clés ciblés selon les recherches potentielles des utilisateurs, par exemple : « Référencement optimisé » plutôt que « Référencement » seul.

Ne pas suroptimiser les mots clés

Trop d’optimisation tue l’optimisation ! Un nombre limité de variantes bien ciblées de votre mot-clé principal est largement suffisant, pour éviter les sanctions des moteurs de recherche. En effet, une surdensité de mots-clés, une suroptimisation interne peuvent conduire tout droit dans la « Sandbox », cette pénalité de Google qui écarte les sites sur-optimisés des résultats du moteur de recherche pour une période pouvant aller jusqu’à 6 mois ! La solution ? Encore une fois, écrivez pour les lecteurs en utilisant les outils des moteurs de recherche, et non pour les moteurs de recherche en utilisant vos lecteurs.

Éviter les traductions mot-à-mot lors de la localisation des mots-clés

Les traductions mot-à-mot sont rarement efficaces pour la localisation de mots-clés. Non seulement le public ciblé des différentes zones géographiques et linguistiques fait des recherches différentes, mais même les variantes linguistiques d’une même langue (Belgique, Suisse, France, Québec, Sénégal, Antilles, etc.) doivent être prises en compte dans la rédaction de contenus optimisés. Les expressions-clés doivent encore moins être traduites en mot-à-mot : adaptez-vous aux spécificités géographiques et linguistiques de votre audience.

Éviter les mots-clés négatifs dans les campagnes PPC

Les mots-clés négatifs, ou mots-clés à exclure des résultats de recherche, exclut comme son nom l’indique de facto un certain nombre d’utilisateurs Internet potentiels. En Pay Per Clic (PPC), concentrez-vous sur une liste bien ciblée de mots-clés ou de phrases-clés positives, pour cibler une audience pertinente plutôt que d’exclure des utilisateurs potentiels par les mots-clés négatifs.

Ne pas compter uniquement sur Google AdWords

Les mots-clés recherchés par les utilisateurs Internet évoluent selon les saisons et dans le temps, comme le montre Google Trends. N’oubliez pas les outils quantifiant les résultats des recherches des autres moteurs de recherche, comme Bing entre autres, mais pensez désormais également aux recherches effectuées via les réseaux sociaux comme Facebook, ou aux recherches effectuées via le Web mobile.

À propos de l’auteur :

Christian Arno est le fondateur et Directeur Général de Lingo24, une société internationale de services de traduction et de localisation. Fondée en 2001, Lingo24 compte à présent plus de 180 employés répartis sur 3 continents et des clients dans plus de 60 pays.

Commentaires des lecteurs

Aucun commentaire en ce moment.

Votre commentaire

Your email address will not be published.

Je suis un humain*

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.